Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Hôtel le Manoir, ancien couvent des Cordeliers, 8, rue d’Entrecasteaux

Responsable d’opération : Claire Auburtin
Notice rédigée avec Sandrine Claude
p. 201-202

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1Le projet de transformation d’un établissement hôtelier en appartements, associé à un parking souterrain, est à l’origine du diagnostic conduit sur les bâtiments sud de l’ancien couvent des Cordeliers démantelé à la Révolution. L’intervention a entraîné l’ouverture de sondages muraux sur l’ensemble des bâtiments composant la propriété ainsi que de trois sondages au sol.

2Ces derniers ont livré, dans la cour sud, sur les restes d’un habitat du Haut-Empire, deux puissantes maçonneries de moellons liées entre elles. L’édifice auquel elles appartiennent s’inscrit chronologiquement dans une période charnière, les xiiie-xive s., qui voit la constitution du bourg des Anglais au début du xiiie s. et l’installation du couvent des Cordeliers dans la seconde moitié du siècle. Il pourrait de ce fait tout aussi bien être attribué à l’un ou à l’autre établissement.

3Cet ensemble est scellé par un niveau de démolition du xve s., chronologiquement cohérent avec les premiers états conservés des corps de bâtiment ouest et sud du carré monastique. Liée à ces élévations, une porte monumentale assure une communication vers le cloître, alors apparemment dépourvu de galerie. Son encadrement extérieur, dessiné par des colonnettes toriques et un arc en accolade ou en anse de panier, renvoie aux formes du gothique tardif, chronologie très basse au regard de l’histoire du couvent, mais compatible avec ses périodes de réaménagement documentées par les textes.

4Ce n’est que dans le second quart du xvie s. que le cloître est doté de galeries voûtées sur croisées d’ogives et bordées par un mur-bahut (fig.). La galerie est semble avoir été édifiée avec la chapelle des Pénitents noirs qui, en 1525, se substitue au bâtiment monastique oriental. À ces travaux qui ont nécessité l’abaissement du niveau de sol de 0,75 m, s’ajoute la création d’un enfeu qui témoigne de l’usage funéraire des galeries. Au sud, le jardin du couvent fait l’objet d’un remblaiement qui, entre les xve et xviie s., rehausse son niveau d’environ 1,70 m.

5Les interventions de l’époque moderne se sont peu portées sur le cloître, renforçant sa fonction funéraire avec l’aménagement d’un caveau. Elles ont, en revanche, profondément modifié le découpage intérieur des bâtiments monastiques, intégrant l’étage du cloître à l’espace habitable et reprenant sa façade sud sur cour. Dans ces campagnes qui se distinguent par la mise en œuvre peu soignée des maçonneries, l’élément le plus significatif est la porte à décor de gypseries ouverte à l’extrémité orientale de la galerie sud, au xviie s.

6Durant la même période, les franges de l’enclos monastique sont progressivement investies par des habitations privées ayant fait probablement l’objet de contrats avec les Cordeliers. Empiétant sur les jardins de l’établissement, ces immeubles sont documentés par les plans anciens de la ville qui jalonnent leur mise en place entre le début du xviie s. et la fin du xviiie s.

7Morcelé et vendu à la Révolution, l’ensemble conventuel est transformé en usine textile entre la fin du xixe et le début du xxe s. La création d’un complexe hôtelier dans ces murs a abouti à un certain compromis entre la volonté de valoriser les volumes initiaux de l’ancien couvent et celui de créer des espaces de vie et d’accueil. Il s’est traduit par une campagne de restauration du cloître dans les années 1980.

Aix-en-Provence, galerie sud du couvent des Cordeliers (v. 1525).

Aix-en-Provence, galerie sud du couvent des Cordeliers (v. 1525).

Cl. S. Claude, DAVA

Haut de page

Table des illustrations

Titre Aix-en-Provence, galerie sud du couvent des Cordeliers (v. 1525).
Crédits Cl. S. Claude, DAVA
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7916/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 797k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sandrine Claude, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Hôtel le Manoir, ancien couvent des Cordeliers, 8, rue d’Entrecasteaux », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 201-202.

Référence électronique

Claire Auburtin, Sandrine Claude, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Hôtel le Manoir, ancien couvent des Cordeliers, 8, rue d’Entrecasteaux » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 21 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7916

Haut de page

Auteur

Sandrine Claude

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Claire Auburtin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals