Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Goult (Vaucluse). Le prieuré Saint-Pierre : la Chapelle des Hommes

Responsable d’opération : Nelly Duverger
Notice rédigée avec Isabelle Rava-Cordier
p. 214-215

Entrées d’index

Année de l'opération:

2014
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0142592

Texte intégral

1La pérennité de ce prieuré dépendant de Saint-Victor de Marseille est due au rôle paroissial qu’il a assuré dès sa création, au xie s., et au soutien des Agoult qui ont participé à sa fondation par la donation de plusieurs églises. La chapelle funéraire a été construite dans la première moitié du xive s., à l’extrémité de l’église romane. Son architecture extérieure contraste avec le décor intérieur et ses deux travées couvertes de croisées d’ogives qui retombent sur des colonnes par l’intermédiaire de chapiteaux sculptés. La luminosité est apportée par une grande rosace et un oculus disposé en pendant, au-dessus du portail d’entrée principal. Ces ouvertures ont été restaurées et l’excavation du sol a rendu à la chapelle une partie de son volume initial. Après un premier exhaussement du sol médiéval, au début de la période moderne, l’activité funéraire s’est maintenue jusqu’au xviie-xviiie s.

2L’absence de sépulture tardive dans une partie de la seconde travée a permis de constater la disparition des sols antérieurs à la fin de la période moderne. Les traces d’un emmarchement autour d’un espace sacré ont été identifiées ; dans sa partie centrale se trouvait une tombe privilégiée (fig.). Associée à la première phase d’occupation funéraire, la fosse était creusée directement dans le rocher sur lequel reposent les fondations de la chapelle. À proximité subsistaient une sépulture de nourrisson, dont l’extrémité était détruite par la tranchée de fondation du mur et des fragments de sol en terre battue susceptibles de se rattacher à une construction antérieure.

3Parallèlement, la dépose de la couverture a révélé les vestiges d’une porte haute venant démontrer la présence originelle d’un étage supérieur, accessible de l’une des trois ailes prieurales. Cette découverte relance considérablement les questions sur la physionomie et la fonction initiale du bâtiment qui abritait la chapelle seigneuriale, au rez-de-chaussée. Des comparaisons avec d’autres sites restent à entreprendre.

Goult, plan de la chapelle après le rabaissement du sol en 2014.

Goult, plan de la chapelle après le rabaissement du sol en 2014.

DAO P. Donderis et N. Duverger

Haut de page

Table des illustrations

Titre Goult, plan de la chapelle après le rabaissement du sol en 2014.
Crédits DAO P. Donderis et N. Duverger
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/7947/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 665k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Rava-Cordier, « Goult (Vaucluse). Le prieuré Saint-Pierre : la Chapelle des Hommes »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 214-215.

Référence électronique

Nelly Duverger, Isabelle Rava-Cordier, « Goult (Vaucluse). Le prieuré Saint-Pierre : la Chapelle des Hommes » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 29 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7947

Haut de page

Responsable d’opération

Nelly Duverger

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals