Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Régnié-Durette (Rhône). 178, rue du Bourg

Responsable d’opération : Véronique Monnoyeur-Roussel
p. 220

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0133273

Texte intégral

1Un diagnostic a été prescrit en urgence après que le propriétaire d’un bâtiment a entamé de gros travaux qui ont mis au jour une abside et trois sarcophages. Il venait de découvrir l’ancienne église de Régnié, connue par les textes depuis le xe s., sécularisée à la Révolution, mais dont l’emplacement avait été oublié.

2L’étude des vestiges en sous-sol comme en élévation a permis de repérer trois occupations différentes. La première se caractérise par des maçonneries robustes, antérieures à l’abside, qui forment un bâtiment apparemment quadrangulaire contemporain de niveaux de circulation ou de travail, ainsi que de drains ou de cloisons. Le mobilier céramique place chronologiquement cette occupation entre le iie et le iiie s. ap. J.-C.

3Après l’abandon de l’occupation antique, une petite église orientée (14,5 m x 7,5 m) possédant une abside saillante (environ 2,20 m de rayon intérieur) est construite. Ces vestiges sont visibles tant en fondation qu’en élévation puisque les murs de l’actuelle maison reprennent en grande partie les maçonneries de cet édifice qui a connu des reprises en fondation, mais aussi une surélévation des niveaux de circulation. Le mobilier céramique situe cette première église entre le ixe et le xiiie s.

4Deux sarcophages sont installés au centre de l’abside, un troisième est placé au niveau de son épaulement nord. Tous trois sont en position privilégiée ; il s’agit de cuves monolithiques et trapézoïdales, d’une grande simplicité, qui présentent en guise d’ornement une taille en arête de poisson pratiquée sur les faces latérales. Ce type de production est attribuable au vie ou au viiie-ixe s. Par la suite, ces ­sarcophages sont généralement réemployés lors de l’inhumation de personnages importants. Les éléments stratigraphiques conservés sont trop ténus pour préciser la chronologie de leur installation. Cependant, le sarcophage situé le plus au nord renfermait une sépulture ainsi qu’une réduction placée à la tête du nouvel occupant. Un 14C réalisé sur le squelette ainsi que sur la réduction apporte des éléments de datation : la réduction est datée des ve-vie s. alors que le squelette correspondrait au viie-viiie s. Ces informations suggèrent que la présence de ces tombes a peut-être motivé la construction de l’église. Enfin, un secteur, réservé aux sépultures d’immatures a été repéré le long du parement extérieur de l’abside.

5L’église est par la suite agrandie. Sa nef est prolongée vers l’ouest tandis qu’un chevet plat remplace et allonge l’extrémité orientale de l’édifice. Des ouvertures de dimensions et d’aspect très différents éclairent, au nord et au sud, le sanctuaire. Un autel, dont la base maçonnée a été mise au jour, est installé au centre du chevet. En l’absence d’élément datant et d’étude poussée des élévations, il est difficile de dater cet agrandissement. La comparaison avec des édifices régionaux ou non permet seulement de suggérer, au moins pour sa partie orientale, qu’il a pu être réalisé au plus tôt vers le xve s., au plus tard au xviie s. Compte tenu du type de portail observé, à la condition que le mur et le portail soient contemporains, l’agrandissement occidental peut être plus ancien que l’agrandissement oriental. Le style des enduits peints localisés dans le nouveau chevet les situe plutôt à l’époque moderne, voire contemporaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Monnoyeur-Roussel, « Régnié-Durette (Rhône). 178, rue du Bourg », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 220.

Référence électronique

Véronique Monnoyeur-Roussel, « Régnié-Durette (Rhône). 178, rue du Bourg » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7965

Haut de page

Responsable d’opération

Véronique Monnoyeur-Roussel

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals