Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Rochefoucauld (La) (Charente). Saint-Florent et Taracole

Responsable d’opération : Adrien Montigny
p. 221

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0136275

Texte intégral

1Cette intervention a pour origine le projet de réaménagement d’un vaste ensemble industriel en grande partie désaffecté qui couvre une superficie d’environ 9 ha à cheval sur les communes de La Rochefoucauld et Saint-Projet-Saint-Constant. Cette activité industrielle, tournée vers le textile, s’installe dès le début du xxe s. et se développe progressivement jusqu’à employer près de 2 000 personnes dans les années 1970. À la suite au déclin progressif de ce secteur d’activité une grande partie des bâtiments restent vides. Depuis 2010 un projet de ZAC est porté par la communauté de communes Bandiat-Tardoire. Ce diagnostic archéologique correspond à une première phase d’intervention limitée à des espaces libres de constructions. Ce diagnostic, concernant une emprise de 21 208 m², comportait deux approches différentes, l’une consistant en des sondages mécaniques des sols et l’autre en une lecture sommaire des élévations d’un bâtiment médiéval.

2Les vestiges mis au jour, hormis quelques structures non datées et deux éléments de mobilier du Néolithique moyen, concernent l’implantation et l’évolution du prieuré Saint-Florent de La Rochefoucauld dépendant de Saint-Florent de Saumur.

3À l’emplacement du prieuré, fondé en 1060, les vestiges observés appartiennent essentiellement à l’église du monastère et à trois secteurs d’inhumation médiévaux et modernes. Cette église entièrement arasée est documentée par des plans anciens et des clichés de la nef démolie en 1914. Durant le diagnostic, la façade occidentale ainsi que les piliers appartenant aux premières travées ont été mis au jour immédiatement sous les dalles de béton liées à l’activité industrielle. à l’emplacement du parvis de l’église, une douzaine de sépultures en coffre, ainsi qu’un sarcophage, témoignent de la présence d’un important secteur d’inhumation en avant de la porte occidentale de l’édifice. Un second secteur d’inhumation médiéval a pu être observé à plusieurs dizaines de mètres à l’est du chevet de l’église. L’une des sépultures en coffre a livré une cruche attribuable au xive s. Enfin, un vaste cimetière représenté sur le plan cadastral de 1830 a également été documenté par la mise au jour de plus de 20 fosses de sépultures.

4En élévation, les derniers vestiges du prieuré Saint-Florent correspondent à l’ancien logis du prieur. Cet édifice barlong de plus de 200 m² présente, malgré quelques adjonctions tardives, une allure générale du xve s. Une première lecture des élévations extérieures, dépourvues d’enduits, a mis en évidence une phase de construction attribuable à la seconde moitié du xiiie s. ou au début du xive s.

5Au regard des résultats de cette première phase de diagnostic et des emprises concernées par les phases ultérieures, c’est la majeure partie de l’ensemble monastique de Saint-Florent de La Rochefoucauld qui est concerné. L’emprise du projet d’aménagement couvre tout aussi bien les bâtiments conventuels que les aires d’inhumation successives et les aménagements liés à l’activité économique de cette communauté religieuse qui, avec le château, a constitué l’un des deux pôles de l’essor de La Rochefoucauld durant la période médiévale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adrien Montigny, « Rochefoucauld (La) (Charente). Saint-Florent et Taracole », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 221.

Référence électronique

Adrien Montigny, « Rochefoucauld (La) (Charente). Saint-Florent et Taracole » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 17 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7969

Haut de page

Auteur

Adrien Montigny

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Adrien Montigny

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals