Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Ruffec-le-Château (Indre). Prieuré Saint-Martial

Responsable d’opération : Simon Bryant
p. 221

Entrées d’index

Année de l'opération:

2014
Haut de page

Notes de la rédaction

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0134506

Texte intégral

1Le prieuré Saint-Martial de Ruffec-le-Château se trouve sur la rive droite de la Creuse, dans la partie sud du pays de la Grande Brenne. L’établissement, dépendant de l’abbaye Saint-Martial de Limoges, fut fondé au cours du xie s., bien que la première mention n’apparaisse pas avant la première décennie du xiie s. En effet, l’abbatiale avait été reconstruite dans les années 1174-1184 sur le plan d’une église antérieure dont les rares éléments conservés suggèrent une construction du xie s.

2Les bâtiments conventuels ont été érigés en même temps, quoiqu’après l’achèvement de l’église. Les dispositions primitives de l’aile orientale ont été effacées par la création d’un logis avec tourelle d’escalier au xve ou au xvie s. puis par la construction d’un grand pavillon au cours du premier tiers du xviiie s. L’aile sud a été démolie, mais ses fondations ont été retrouvées lors des fouilles entre 1984 et 1986. En revanche, l’aile ouest est plutôt bien conservée malgré les transformations en grange et écurie au xixe s. Le site appartient depuis 1989 aux sœurs de la Fraternité Saint-Pie X, qui aménagent le site et ont déjà restauré la priorale.

3Le diagnostic des élévations de ce bâtiment a permis de comprendre l’organisation primitive de l’aile ouest et de suivre son évolution. Le premier état consiste en un corps de bâtiment de 34 m x 8 m, érigé sur deux niveaux. Un portail aménagé au milieu de chaque gouttereau forme un passage entre l’extérieur et la galerie ouest du cloître. La moitié nord de la façade ouest est percée de quatre fenêtres étroites ressemblant à des archères, mais qui indiquent plutôt une fonction de grange ou grenier. Dans la moitié sud de la façade, deux fenêtres hautes à ouverture horizontale suggèrent un lieu pour abriter du bêtes, peut-être des écuries. à l’étage, la façade est rythmée par cinq baies géminées à coussièges et par un massif saillant dans la partie nord qui correspond à une cheminée monumentale à l’intérieur. Ce niveau était donc habitable et pouvait servir à l’accueil des hôtes.

4La façade orientale a été très transformée au xixe s. ; la partie nord semble être quasiment aveugle hormis le portail et une porte percée dans l’extrémité nord du mur. Cette disposition concorderait avec l’existence du cloître. Une grande baie au niveau du rez-de-chaussée du pignon sud indique l’existence possible d’un cellier, voire de cuisines, dans le prolongement de l’aile ouest, mais la présence d’une maison accolée au pignon masque la lecture des élévations.

5Il a été possible d’identifier une phase d’aménagement qui peut être attribuée à la période du xve au xvie s. sans autre précision. La grande salle du premier étage a été divisée en deux et une des baies géminées réduites. On observe également un renforcement des grilles en fer des autres fenêtres extérieures. Les fenêtres du pignon sud et de la façade orientale sont également modifiées, suggérant une réorganisation des axes de circulation. La partie sud de la façade orientale présente également des traces d’incendie qui pourraient être associées aux transformations des axes de circulation. Cet événement n’est pas datable.

6Finalement, il a été possible d’établir la séquence des transformations tardives, dont l’insertion de deux refends maçonnés, la suppression de la charpente médiévale et la transformation du rez-de-chaussée en étables au cours du xixe s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Bryant, « Ruffec-le-Château (Indre). Prieuré Saint-Martial »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 221.

Référence électronique

Simon Bryant, « Ruffec-le-Château (Indre). Prieuré Saint-Martial » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 08 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7970

Haut de page

Auteur

Simon Bryant

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Simon Bryant

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals