Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Salins-les-Bains (Jura). Camp du Château

Responsable d’opération : Philippe Gandel
p. 225

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014
Haut de page

Texte intégral

1Depuis 2010, des fouilles programmées sont effectuées sur le plateau de Château-sur-Salins dans le cadre d’un PCR sur les établissements de hauteur du haut Moyen Âge en Franche-Comté (ive-ixe s.).

2Ce vaste établissement perché est localisé à 3,5 km à l’ouest de Salins-les-Bains, agglomération caractérisée par l’exploitation d’émergences d’eau salée durant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge. La partie sommitale du plateau, entourée de fortes pentes et de falaises, couvre une superficie d’environ 20 ha. Deux secteurs distincts, séparés de 800 m, sont occupés durant le haut Moyen Âge.

3La fouille programmée porte principalement sur le pôle du camp du Château. En 2014, l’étude du rempart a été poursuivie. D’une largeur moyenne de 1,3 m et de 200 m de longueur, il barre le plateau dans sa partie centrale. Les résultats des premières analyses radiocarbone effectuées sur les micro-charbons du mortier dateraient cette construction du début du viie s. Cela correspond bien à la chronologie des autres structures fouillées dans ce secteur depuis 2010. Le rempart se caractérise par la présence de deux systèmes de porte à chacune de ses extrémités, en rebord de rupture de pente, et d’une tour semi-circulaire. L’emploi du mortier dans un système de fortification à une date aussi tardive, qui demande à être confirmée par d’autres analyses, offre peu de comparaisons.

4Les fouilles se sont également poursuivies sur un édifice religieux mis en évidence en 2010 à proximité du rempart. Mesurant 14,35 m par 18 m, cette église orientée, à nef unique, est caractérisée par un plan en tau avec chevet carré et galeries latérales. Construite au point culminant du plateau et en bordure de falaise, visible dans un très large rayon, le choix de son emplacement ne doit rien au hasard. Il procède de la mise en scène d’un repère monumental, voire de la volonté d’afficher un pouvoir. Le rôle funéraire est assuré par des formae, des sarcophages et des tombes maçonnées de plan naviforme qui suggèrent une occupation entre le viie et le ixe s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Gandel, « Salins-les-Bains (Jura). Camp du Château », Archéologie médiévale, 45 | 2015, 225.

Référence électronique

Philippe Gandel, « Salins-les-Bains (Jura). Camp du Château » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/7983

Haut de page

Auteur

Philippe Gandel

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Philippe Gandel

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals