Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
IV. – Sépultures et nécropoles
IV. 1. – Opérations de terrain

Bordeaux (Gironde). Rue Jacques d’Welles – Place Renaudel

Responsable d’opération : Juliette Masson
p. 257

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : centre archéologie préventive de Bordeaux métropole

Texte intégral

1En septembre 2016, une fouille préventive a été réalisée dans la rue Jacques d’Welles, en amont de l’aménagement de deux bornes escamotables en milieu de voirie. Cette rue longe au nord la place Renaudel, correspondant au parvis de l’église Sainte-Croix. L’intervention, portant sur une surface de 30 m2, a mis en évidence deux phases d’occupation funéraire, à faible profondeur sous la voirie.

2Le premier niveau rencontré présente 21 sépultures avec des traces de contenant en bois, associé à des clous (cercueils cloués) dans plusieurs cas. Elles sont attribuées à la phase moderne et contemporaine d’occupation de l’espace funéraire.

3Un deuxième horizon sépulcral est représenté par six sarcophages en calcaire, avec un couvercle en bâtière décoré de stries. Deux couvercles sont en outre décorés de croix à trois hampes sur le grand fronton. Ces sarcophages, d’un type bien identifié dans la région, peuvent être attribués aux vie-viie s., prouvant donc une occupation funéraire pour la période mérovingienne sur un site où sera par la suite, implantée une communauté monastique. Près de l’un d’eux, un niveau de circulation conservé, portant les traces du creusement pour installer la cuve, atteste la position primaire de ces contenants.

4Un seul sarcophage, menacé par les futurs aménagements, a été ouvert ; il contenait quatre individus et un petit pot (analyses en cours). À l’extérieur, contre la paroi orientale de sa cuve, une sépulture a été installée avec un coffrage en pierres de remplois pour assurer l’autre côté de la tombe ; le couvercle en bâtière du sarcophage a été retaillé pour lui aménager une couverture. Plusieurs fragments plats, en calcaire et décorés de stries, retrouvés épars au-dessus de cette sépulture, pourraient être les vestiges d’éléments de couverture associés.

5Cet ensemble funéraire a été, à un moment restant à définir, recouvert par un remblai sableux dont la partie supérieure a été chauffée, avant d’aménager par-dessus un sol blanc très nettement visible sur le site. Celui-ci, essentiellement composé de calcaire pilé, avec quelques rares nodules de mortier et de nombreux charbons de bois, est irrégulier, d’une épaisseur variable entre 0,10 et 0,15 m. Il révèle un geste délibéré pour sceller un niveau d’occupation funéraire abritant des sépultures de la période mérovingienne – les premières attestées pour le site de Sainte-Croix – et du Moyen Âge central (coffrage). C’est sur ce même sol qu’un nouvel horizon funéraire apparaît pour les périodes moderne et contemporaine.

6Ces premiers remaniements de l’espace funéraire doivent être appréhendés le plus finement possible ; des analyses sont en cours notamment pour dater le sol blanc qui sépare les deux niveaux d’occupation. Il est essentiel de déterminer la période pendant laquelle ce secteur est remanié, pour lui rendre ensuite, bien plus tard, sa fonction sépulcrale. Dans ce haut lieu de l’histoire bordelaise que représente l’abbaye de Sainte-Croix, pour laquelle il n’existe pas de textes antérieurs au xie s., les données issues de cette petite fenêtre archéologique enrichiront considérablement les connaissances que nous avons sur ce site.

Bordeaux, sarcophage doté d’un couvercle en bâtière décoré de croix, après l’ouverture.

Bordeaux, sarcophage doté d’un couvercle en bâtière décoré de croix, après l’ouverture.

Cl. L. Briceno-Boucey

Haut de page

Table des illustrations

Titre Bordeaux, sarcophage doté d’un couvercle en bâtière décoré de croix, après l’ouverture.
Crédits Cl. L. Briceno-Boucey
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/8010/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 655k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Juliette Masson, « Bordeaux (Gironde). Rue Jacques d’Welles – Place Renaudel », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 257.

Référence électronique

Juliette Masson, « Bordeaux (Gironde). Rue Jacques d’Welles – Place Renaudel » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 10 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/8010

Haut de page

Auteur

Juliette Masson

centre archéologie préventive de Bordeaux métropole

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Juliette Masson

centre archéologie préventive de Bordeaux métropole

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals