Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
IV. – Sépultures et nécropoles
IV. 1. – Opérations de terrain

Rosheim (Bas-Rhin). Place de l’église Saint-Étienne

Responsable d’opération : Adrien Vuillemin
p. 264

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Archéologie Alsace

Texte intégral

1À l’occasion de travaux de terrassement liés au réaménagement de la place de l’église Saint-Étienne de Rosheim, située le long du flanc oriental de l’édifice, des ossements humains ont été découverts. Une intervention archéologique a été prescrite, afin de caractériser leur contexte d’origine, en particulier définir s’ils participaient de véritables sépultures ou s’ils se trouvaient en position secondaire. Elle a pris la forme d’une fouille sommaire de la zone terrassée antérieurement (77 m2) et de la fouille fine de deux sépultures.

2Des vestiges liés à deux phases principales ont pu être appréhendés à cette occasion. La première s’étire entre le deuxième quart du xiie s. et le dernier quart du xviiie s. Elle est caractérisée par 29 inhumations primaires auxquelles il convient d’ajouter 8 tombes probables, ainsi que par un bâtiment interprété comme un ossuaire, l’ensemble de ces structures participant du cimetière paroissial de l’église Saint-Étienne. L’étude anthropologique a permis l’identification de quinze individus adultes, neuf « de taille adulte » et quatre sujets immatures. Trois sépultures ont pu être datées respectivement entre 1025 et 1160, entre 1492 et 1602 et entre 1672 et 1784. La plus récente est celle d’une femme âgée de plus de 60 ans ; elle se distingue des autres par l’abondance du petit mobilier qu’elle contenait (monnaies, reliquaire, chapelet).

3Les structures de la deuxième phase sont liées à l’aménagement d’une place, faisant suite à la reconstruction de la nef de l’église, orientée N-S, et à l’abandon du cimetière (v. 1784). Datées entre le dernier quart du xviiie s. et le dernier quart du xixe s., elles se résument à un niveau de sol (celui du chantier de construction de la nouvelle nef ?), une fosse indéterminée et la fondation d’un muret de délimitation méridionale de la place.

Rosheim, place de l’église Saint-Étienne, vue de la sépulture datée entre 1672 et 1784.

Rosheim, place de l’église Saint-Étienne, vue de la sépulture datée entre 1672 et 1784.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Rosheim, place de l’église Saint-Étienne, vue de la sépulture datée entre 1672 et 1784.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/8026/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 592k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adrien Vuillemin, « Rosheim (Bas-Rhin). Place de l’église Saint-Étienne », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 264.

Référence électronique

Adrien Vuillemin, « Rosheim (Bas-Rhin). Place de l’église Saint-Étienne » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/8026

Haut de page

Auteur

Adrien Vuillemin

Archéologie Alsace

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Adrien Vuillemin

Archéologie Alsace

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals