Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2015
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Opérations de terrain

Thimert-Gâtelles (Eure-et-Loir). Le Poirier de Sauge

Responsable d’opération : Pierre Perrichon
p. 296-297

Entrées d’index

Année de l'opération:

2015
Haut de page

Texte intégral

1Le site du Poirier de Sauge, mis au jour suite à un projet de déviation routière, se situe dans le Thymerais à 22 km au NO de Chartres. L’intervention archéologique porte principalement sur un balnéaire Gallo-Romain et une nécropole mérovingienne du vie s. installés au fond de la Vallée de Misère, à 250 m d’une petite nécropole à incinération (18 sépultures) et à inhumation (12 tombes) des iiie et ive s. (site de l'Étang de Guillandru). La fouille, d’une superficie de 2735 m², avec une forme globalement rectangulaire de 66 m par 56 m de côté, s'est déroulée de septembre à décembre 2015.

2L'occupation gallo-romaine est représentée par un balnéaire d'une surface de 100 m², doté d'un praefurnium alimentant deux pièces chauffées par hypocauste, dont une sur pilettes et une autre à canaux rayonnants. Le bâtiment se trouve dans une parcelle délimitée par des fossés. L'établissement rural associé à cet édifice fait actuellement défaut, mais semble se situer au sud de la zone fouillée. Trois puits ont été découverts à proximité du balnéaire ; seul celui situé à l'est pourrait être plus tardif et appartenir à l'occupation du haut Moyen Âge.

3Le site est réinvesti au haut Moyen Âge par un cimetière et probablement un habitat. La nécropole compte environ 215 inhumations implantées sur et autour du balnéaire antique ; son emprise est cernée et porte sur une surface d'environ 40 m de diamètre, dont l'étendue semble contrainte par les fossés ouest et nord de la parcelle antique. L'architecture funéraire observée renvoie très largement à des coffrages à calages latéraux. La situation topographique du site n'a pas permis une bonne conservation des squelettes, dont seulement un tiers, localisés dans la partie NE de la zone funéraire, nous sont parvenus. Le mobilier d'accompagnement collecté est important (27 plaques-boucles, 24 boucles, 4 fibules, 10 lames, un scramasaxe et un fer de lance), réparti dans 59 fosses à inhumation. Les rares éléments identifiés sur le terrain renvoient tous au vie s. 67 monnaies ont été recueillies dans 49 fosses sépulcrales.

4La forte densité des trous de poteau au NE du terrain semble témoigner d'une aire d’habitat dont il n'est pas possible, à ce stade de l'étude, d'assurer qu'elle est contemporaine de la nécropole. Elle n’a été que partiellement observée et s'étend à l'est sous la route départementale ; elle ne contient pas de structures artisanales caractéristiques, tels les fonds de cabane et les fours domestiques.

5L'installation d'une nécropole sur des substructions antérieures et plus particulièrement sur celles d'occupations antiques est un phénomène connu. Pour le département d'Eure-et-Loir, nous pouvons citer le cas du site du Géneteux, à Bazoches-en-Dunois, et de nombreux autres ont été fouillés en Normandie. Afin de comprendre les motivations de ce choix d'implantation par les hommes du haut Moyen Âge, l'étude tentera de faire le point sur l'état de la construction antique au moment du creusement des tombes.

6La présence d'un bâtiment antique introduit immanquablement la question d'un memoria. Pourtant, la dizaine de sépultures creusées sur son plan traverse systématiquement un des murs et semble indiquer dès lors que le balnéaire est largement démantelé au moment du creusement des fosses sépulcrales ; l'absence de mobilier architectural primaire au sein de leur comblement est sur ce point assez symptomatique. Pour autant, les sépultures installées au sein du bâtiment pourraient appartenir à une phase plus tardive de la nécropole. Aussi, si les indices ne mettent pas en évidence la réutilisation du balnéaire en tant que chapelle et memoria, ils ne condamnent pas non plus cette hypothèse.

Thimert-Gâtelles, le Poirier de Sauge.

Thimert-Gâtelles, le Poirier de Sauge.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Thimert-Gâtelles, le Poirier de Sauge.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/8075/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 446k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Perrichon, « Thimert-Gâtelles (Eure-et-Loir). Le Poirier de Sauge »Archéologie médiévale, 46 | 2016, 296-297.

Référence électronique

Pierre Perrichon, « Thimert-Gâtelles (Eure-et-Loir). Le Poirier de Sauge » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 01 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/8075

Haut de page

Auteur

Pierre Perrichon

conseil départemental d’Eure-et-Loir

Haut de page

Responsable d’opération

Pierre Perrichon

conseil départemental d’Eure-et-Loir

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals