Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45Chronique des fouilles médiévales...IV. – Sépultures et nécropolesIV 1. – Opérations de terrainSaint-Aubin (Aube). La Gloriette

Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Opérations de terrain

Saint-Aubin (Aube). La Gloriette

Responsable d’opération : Guillaume Varennes
Notice rédigée avec Quentin Rochet
p. 276

Texte intégral

1L’extension d’un centre de traitement des déchets sur la commune de Saint-Aubin, au lieu-dit La Gloriette, a donné lieu à une opération d’archéologie préventive sur une superficie de 2,3 ha. Si l’objectif scientifique premier était l’étude d’une riche nécropole protohistorique (de l’âge du bronze au second âge du fer), la fouille a révélé la présence d’un ensemble de vestiges du Moyen Âge central, organisé autour d’une occupation rurale et d’une petite zone funéraire.

2Situé sur les coteaux crayeux de l’Ardusson, affluent de la Seine, le site de la Gloriette est un espace de circulation naturel occupé à plusieurs époques (menhir préhistorique, monuments funéraires et nécropole protohistorique). C’est dans ce contexte que s’installe au Moyen Âge central (xie-xiiie s.) une petite occupation rurale, explorée sur une superficie d’environ 1 000 m². Située en bas de pente, elle n’a été que faiblement arasée et a bénéficié d’une relativement bonne conservation en raison de l’épaisseur des colluvions non mises en culture. Le vestige le plus marquant est un bâtiment quadrangulaire sur poteaux, d’environ 8 x 4 m, compartimenté entre une pièce de plain-pied face à la pente et une pièce excavée d’environ 1,30 m de profondeur à l’arrière, pièce comblée dans un second temps. Trois à quatre fonds de cabane quadrangulaires à poteaux de bois ont également été mis au jour à proximité. Outre ces vestiges d’habitat, l’occupation médiévale se traduit par un ensemble de structures à vocation agricole  : silos piriformes de volumes variés pour le stockage des grains, greniers sur poteaux, foyers et fosses.

3À 200 m de l’habitat, plus haut sur le coteau, une petite zone funéraire comptant une quinzaine d’individus a été découverte. Les inhumations, caractérisées par des coffrages de bois sans clous et un blocage de pierres, sont uniformément orientées vers l’est et regroupées par deux à quatre le long d’un axe E-O, probable limite parcellaire ou chemin aujourd’hui disparu. En l’absence de mobilier funéraire et dans l’attente des analyses 14C, il n’est pas encore possible d’établir de lien entre cette nécropole et l’habitat mis au jour.

4L’étude en cours permettra de mieux comprendre les logiques d’occupations et de mise en valeur du territoire à proximité de la vallée de la Seine au Moyen Âge central et, mis en perspective avec les autres découvertes effectuées lors de cette fouille, de dresser le tableau de son occupation sur le long terme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Varennes et Quentin Rochet, « Saint-Aubin (Aube). La Gloriette »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 276.

Référence électronique

Guillaume Varennes, Quentin Rochet, « Saint-Aubin (Aube). La Gloriette » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 17 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/8115 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.8115

Haut de page

Auteurs

Guillaume Varennes

Quentin Rochet

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Varennes

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search