Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45Chronique des fouilles médiévales...VII. – Diverses chroniquesVII 1. – Opérations de terrainLaval (Mayenne). Le Poirier

Chronique des fouilles médiévales en France en 2014
VII. – Diverses chroniques
VII 1. – Opérations de terrain

Laval (Mayenne). Le Poirier

Responsable d’opération : Antoine Allamelou
p. 297-298

Texte intégral

1Préalablement à l’aménagement d'une zone pavillonnaire au lieu-dit le Poirier, le Service archéologique de Laval a réalisé un diagnostic d'une superficie de 31 500 m² au NO de la commune, en zone rurale, à proximité de l'ancien centre paroissial de Grenoux autour duquel plusieurs entités archéologiques attestent une occupation humaine dense, notamment durant la Protohistoire et l'Antiquité. Le terrain, qui repose sur la formation carbonifère des calcaires de Laval, est marqué par deux dépressions qui traversent le site selon une orientation ONO-ESE. Cette opération a mis au jour plusieurs structures et vestiges qui témoignent d'une occupation continue du site de la Protohistoire à nos jours.

2Deux enclos, distants de 120 m, ont été repérés aux angles nord et sud de l'emprise. Le premier, identifié comme un site d'habitat, peut être daté de La Tène finale. Le second est attribuable au second âge du fer. Ces découvertes confirment la densité de l'occupation protohistorique de ce secteur autour du site de Grenoux.

3Un angle d'enclos, découvert au centre de l'emprise, témoigne d'une occupation gallo-romaine dans la continuité de l'occupation antérieure. Son abandon, au Ier s. ap. J-C, semble lié à l'établissement d'une voie orientée ONO-ESE accompagné d'un décaissement du substrat.

4À l'ouest de l'emprise, le diagnostic a révélé deux phases d'occupation médiévale successives. La première, marquée par un ensemble de fossés rectilignes, orientés ONO-ESE/NNE-SSO, interprétés comme des linéaments parcellaires, qui, dans un second temps, sont recoupés par un enclos subcirculaire d'une circonférence de 35 m x 40 m, doté d'un fossé de 3 m de large à son ouverture. Le mobilier céramique recueilli dans les comblements de ces structures est issu des productions du site de la Hardelière à Laval. Il permet d'établir que ces deux ensembles ont été abandonnés entre la seconde moitié du xiiie s. et le début du xve s.

5Au sud de ces structures, un chemin creux d'orientation ONO-ESE a été repéré. Son tracé, sa structuration et les recherches menées par J. Naveau permettent de l'identifier comme une section du chemin montais qui reliait Laval au Mont-Saint-Michel. Son origine supposée, antérieure au xie s., n'a toutefois pas pu être vérifiée archéologiquement.

6Dépourvu de structures, le site devient à partir de l'époque Moderne une terre à vocation agricole dépendante de l'exploitation adjacente du Poirier. Dans ce cadre, l'ancienne voie antique est abandonnée à la fin de l’époque Moderne ou au début de la période suivante. Occupée à son extrémité NO par une châtaigneraie, son extrémité SE est détournée vers la ferme du Poirier afin de servir de chemin d'exploitation.

Laval, le Poirier, plan d’interprétation phasé des faits archéologiques.

Laval, le Poirier, plan d’interprétation phasé des faits archéologiques.

DAO : A. Allamelou

Haut de page

Table des illustrations

Titre Laval, le Poirier, plan d’interprétation phasé des faits archéologiques.
Crédits DAO : A. Allamelou
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/8170/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 407k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Antoine Allamelou, « Laval (Mayenne). Le Poirier »Archéologie médiévale, 45 | 2015, 297-298.

Référence électronique

Antoine Allamelou, « Laval (Mayenne). Le Poirier » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 45 | 2015, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 28 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/8170 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.8170

Haut de page

Auteur

Antoine Allamelou

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Antoine Allamelou

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search