Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Bordeaux (Gironde). 15, rue du Grand Rabbin Joseph Cohen – 18, rue Canihac

Responsable d’opération : Vanessa Elizagoyen
p. 182

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1À l’angle des rues Canihac et du Grand Rabbin Joseph Cohen, l’opération concerne une surface de 313 m² sur un point haut de la rive gauche de la Garonne, à un peu plus de 10 m au-dessus du niveau actuel du fleuve, en plein cœur de Bordeaux. Dans l’Antiquité, la parcelle concernée s’insère dans l’extension maximale de la ville du Haut Empire, puis se trouve rejetée à environ 400 m au sud du castrum du Bas Empire. À partir du xiiie s., elle s’inscrit dans la partie SO du couvent des Carmes, mentionné pour la première fois en 1264. Le couvent s’étendait le long des fossés de l’enceinte du xiiie s. (actuel cours Victor Hugo), entre la rue Bouhaut (rue Sainte-Catherine) et la rue des Carmes (rue Canihac). Il fut intégré dans l’enceinte de la ville pendant le premier quart du xive s. Il subit de nombreux remaniements, avant d’être démantelé après la Révolution. En 1792, la rue de la Réunion (actuelle rue Honoré Tessier) et la rue de la Révolution (rue du Grand Rabbin Joseph Cohen) sont aménagées.

2La fouille, à proximité immédiate d’une domus occupée du ier au ive s., et de niveaux de voirie, montre au iiie s. l’aménagement d’un mithraeum de près de 180 m² en partie creusé dans le substrat calcaire. Pour la période médiévale, la fouille permet d’identifier des vestiges appartenant au couvent des Carmes, dont la façade de l’église, chemisée entre deux murs. La rosace gothique qui ornait cette façade a été déposée et est visible au musée d’Aquitaine. Le cimetière, le cloître et d’autres constructions du couvent telles que des chapelles, communs et pourrissoirs ont également été révélés à cette occasion.

3De l’Antiquité au xive s., l’occupation est caractérisée par des « terres noires » structurées, avec des sols de circulation et des bâtiments sur poteaux ainsi que des indices suggérant, à la fin du iiie s., la proximité d’un atelier de bronzier. À partir du xive s., des sols de mortier apparaissent, répartis selon des espaces pérennisés par les maçonneries modernes. Quelques murs de cette période sont conservés, mais ils sont, le plus souvent, oblitérés par les constructions postérieures qui reprennent les tracés anciens. Au xviie s., un cloître est construit et des caves aménagées. Les divisions opérées après la Révolution ont pu être observées au sein de la parcelle DS 13. Des murs parcellaires sont construits, reprenant pour partie des éléments existants. La répartition ancienne des espaces est maintenue par le renforcement des murs antérieurs. Le découpage interne des espaces dans l’îlot des Carmes est connu par deux plans du xviiie s., dont la grande fiabilité a pu être vérifiée lors d’une fouille précédente, en 1986 (Parunis). Il importe à présent d’individualiser chaque phase d’occupation liée aux « terres noires » afin de déterminer le statut de la parcelle et plus largement de l’espace appelé à devenir l’îlot des Carmes.

Bordeaux, vue générale de la fouille.

Bordeaux, vue générale de la fouille.

Cliché : W. Oy’l, Inrap

Haut de page

Table des illustrations

Titre Bordeaux, vue générale de la fouille.
Crédits Cliché : W. Oy’l, Inrap
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9012/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 849k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vanessa Elizagoyen, « Bordeaux (Gironde). 15, rue du Grand Rabbin Joseph Cohen – 18, rue Canihac », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 182.

Référence électronique

Vanessa Elizagoyen, « Bordeaux (Gironde). 15, rue du Grand Rabbin Joseph Cohen – 18, rue Canihac » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9012

Haut de page

Auteur

Vanessa Elizagoyen

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Vanessa Elizagoyen

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals