Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Elbeuf-sur-Seine (Seine-Maritime). 57, rue Guynemer

Responsable d’opération : Bénédicte Guillot
p. 189-190

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1L’opération menée sur environ 2 000 m² concerne le quartier historique d’Elbeuf, à proximité de l’église Saint-Jean, près d’un des deux axes principaux de la ville à l’époque moderne et probablement médiévale.

2La première occupation dans le secteur semble remonter au xiiie s. avec une dizaine de fosses et silos (comblés avec des rejets domestiques, au nombre desquels des céramiques archéologiquement complètes) creusés dans le terrain naturel à l’ouest, du côté de l’actuelle rue Guynemer.

3Au cours du bas Moyen Âge, une forte bâtisse, dont il ne restait plus que les fondations, est construite au SE. Plus au nord, de grandes structures pourraient être des fosses d’extraction du limon sableux constituant le terrain naturel.

4Au tournant des xve et xvie s., on assiste à une structuration de l’espace avec la division du secteur en deux unités d’habitat. À l’est, après le comblement des fosses d’extraction, un nouvel habitat vient s’adosser à la grande bâtisse. Il comprend une cave semi-enterrée, ouvrant vers l’ouest, dont la clef et une partie des nervures de la voûte d’ogives ont été retrouvées effondrées sur le sol. À l’ouest, un habitat se met également en place, d’abord constitué de deux grandes pièces avec des sols en terre battue ou en calcaire. Puis l’occupation se densifie petit à petit au cours du xvie s. avec la construction de plusieurs bâtiments, souvent composés d’une seule salle comportant une cheminée en tuileaux et un pavage en carreaux de terre cuite.

5Entre le xvie et le xixe s., on assiste à de nombreux remaniements de ces habitats, mais les limites parcellaires établies au début de la période moderne ne changeront globalement plus. On se contente de reconstruire de nouveaux murs sur les anciens, d’étaler les niveaux de démolition et de mettre de nouveaux pavages au-dessus. On retrouve en partie le même cas de figure au SO où des nouveaux bâtiments s’installent sur les fondations de la grande bâtisse. En revanche, l’habitat avec cave est détruit et définitivement remblayé et une nouvelle maison est construite au nord.

6Entre les habitats est et ouest, le terrain comprend de la terre à jardin et des zones de rejets. On peut signaler la présence de latrines maçonnées et de grandes fosses d’aisances.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bénédicte Guillot, « Elbeuf-sur-Seine (Seine-Maritime). 57, rue Guynemer »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 189-190.

Référence électronique

Bénédicte Guillot, « Elbeuf-sur-Seine (Seine-Maritime). 57, rue Guynemer » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 05 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9045

Haut de page

Auteur

Bénédicte Guillot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bénédicte Guillot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals