Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Fêves (Moselle). Les Cumelottes

Responsable d’opération : Marie Frauciel
p. 190-191

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1La fouille a révélé une succession de petits habitats appartenant à des périodes variées, s’échelonnant de la protohistoire à la fin du Moyen Âge. Ces habitats sont installés sur les pentes d’un vallon encore ouvert à la protohistoire et progressivement comblé. L’emprise de la fouille, d’une surface de 8 500 m2 est localisée au SE du village de Fêves, à 200 m de l’un des hameaux qui composent le village. Le versant se développe au pied des côtes de Moselle, dans une zone de rupture de pente, juste avant le développement de la plaine alluviale. Le décapage a mis en évidence une accumulation de colluvions, qui atteint 2,40 m d’épaisseur. Le comblement supérieur du vallon est scellé par des structures du bas Moyen Âge, ce qui témoigne d’une érosion des sols ancienne et importante. Le versant nord du vallon est occupé durant la période de la Tène par une petite installation de bâtiments sur poteaux, associés à des fosses. Le site, recouvert par les colluvions, est par la suite traversé par des rangées de palissades sur poteaux qui évoquent les clôtures mises au jour dans les établissements agricoles antiques. Durant cette phase, la vocation du vallon et de ses versants semble purement agricole. Vers les xe-xie s., un petit établissement composé d’un bâtiment sur poteaux à deux nefs, d’une cabane excavée, d’un foyer et d’une fosse s’installe dans une zone humide située dans la zone la plus basse. Sur le point haut du versant sud, un grand enclos fossoyé quadrangulaire peut lui être associé. Il n’est relié à aucune structure en creux et pourrait également avoir eu une fonction agricole. À l’est, une succession d’empierrements matérialise l’existence d’un chemin. Le mobilier échantillonné indique qu’il fonctionnait déjà au Moyen Âge. Ce chemin est visible sur la plupart des plans anciens. Au xiiie-xive s. un nouvel établissement s’implante sur le versant sud du vallon dans un paysage déjà largement aplani par l’accumulation des séquences sédimentaires. L’habitat est composé d’un bâtiment sur solin doté d’une cave large et profonde munie d’un drain en pierre. Un bâtiment sur poteaux, un puits et quelques fosses, dont un silo, lui sont associés. L’intégralité du site n’a pas été abordée par la fouille ; celui-ci semble malgré tout de taille restreinte et sa durée d’occupation est limitée. Il a livré un mobilier céramique très abondant, de qualité, et notamment un lot de céramiques glaçurées richement décorées provenant des ateliers messins. Ce mobilier amène à s’interroger sur la fonction et le statut de cet habitat isolé. Il n’y a pas de témoignages d’une occupation plus récente. Cette série de petites installations rurales, qui ont comme point commun leur caractère limité et ponctuel, sur une période de près de 1 500 ans, s’inscrit dans un paysage caractérisé par un fort dynamisme sédimentaire, notamment durant le Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Frauciel, « Fêves (Moselle). Les Cumelottes »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 190-191.

Référence électronique

Marie Frauciel, « Fêves (Moselle). Les Cumelottes » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 02 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9047

Haut de page

Auteur

Marie Frauciel

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Frauciel

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals