Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Isle-sur-la-Sorgue (L’) (Vaucluse). Tour d’Argent/immeuble Bon-Juge

Responsable d’opération : François Guyonnet
p. 194

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1Au cœur du centre ancien de L’Isle-sur-la-Sorgue, dans un quartier aristocratique médiéval, se développe, contre la façade méridionale de la tour d’Argent (ou tour Boutin), et en bordure du canal de l’Arquet, un corps de bâtiment sur trois niveaux, élevé à la fin du xviiie s. par la famille d’Oiselay, aujourd’hui dénaturé par des travaux du début des années 2000. On distingue nettement sur la tour les traces de sa toiture à deux pans qui reposait, en bordure du canal, sur un mur en moellons en partie conservé, tandis que la façade opposée a été repoussée plus à l’ouest au xviiie s. Nous n’avions aucune idée précise de la dévolution de ce bâtiment médiéval jusqu’à la découverte d’un piédroit de cheminée lors d’un sondage technique.

2Un vaste sondage au pied de la tour montre que la stratigraphie révèle une lutte systématique contre la remontée de la nappe phréatique, évaluée à plus de 0,50 m depuis le xiie s. Un niveau chaulé du xive s. correspond à une première restructuration de la grande cheminée, placée au centre du mur oriental. Les grandes dalles calcaires de l’âtre du xive s. correspondent à un foyer en pierre de taille du xiiie s. (2,60 m) bordé de deux colonnes adossées. Un grand radier établi avec soin au tournant des xvie et xviie s. constitue le seul sol bâti conservé.

3Une extension de sondage a révélé la façade primitive sur cour, dont l’importante largeur (en comparaison avec le mur opposé) laisse à penser qu’il s’agit soit d’une construction antérieure réutilisée lors de l’aménagement de ce logis soit d’un mur jouant un rôle structurel important (support de voûte d’une galerie longeant la façade ?).

4La salle médiévale, probablement créée au xiiie s., devait être d’une grande élégance. Couvert d’une vaste charpente – peut-être décorée – constituée de chevrons formant fermes culminant en faitage à 8 m, ce bâtiment possédait un unique volume long de 13 m et large de 6 m chauffé par une grande cheminée centrale. Trois étroits sondages plus profonds ont révélé des sols d’occupation peut-être antérieurs à la fin du xiiie s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Guyonnet, « Isle-sur-la-Sorgue (L’) (Vaucluse). Tour d’Argent/immeuble Bon-Juge »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 194.

Référence électronique

François Guyonnet, « Isle-sur-la-Sorgue (L’) (Vaucluse). Tour d’Argent/immeuble Bon-Juge » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9059

Haut de page

Auteur

François Guyonnet

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

François Guyonnet

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals