Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Mercin-et-Vaux (Aisne). Les Quatre Livres

Responsable d’opération : Gilles Desplanque
p. 198

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

Secteur 1 (3 500 m²)

1Une occupation domestique attribuée au haut Moyen Âge a été mise en évidence à 30 m à l’est de l’église actuelle de Mercin et-Vaux. Pour la période mérovingienne, l’occupation se compose de cabanes excavées à 2 ou 6 poteaux et de bâtiments édifiés sur poteaux plantés, l’ensemble étant circonscrit au sein de deux enclos quadrangulaires perpendiculaires à la pente. Dès le viiie s., l’occupation, initialement lâche et relativement étendue, se recentre vers le haut de la parcelle fouillée. Un four domestique constitue l’élément remarquable pour cette phase de l’occupation. Dans le courant du xe s., un vaste bâtiment excavé, aux parois maçonnées, a été aménagé (fig.). Il occupe une surface au sol d’environ 75 m². Les aménagements intérieurs consistent en un mur de refend séparant le bâtiment en deux pièces au moins. Par ailleurs, de nombreuses fosses d’ancrage de poteaux ont été mises au jour correspondant au dispositif de couverture du bâtiment. Cette construction demeure exceptionnelle en Picardie. Quelques fosses ainsi qu’un large fossé traversant l’emprise fouillée constituent la seule occupation des xiie-xive s. dans ce secteur.

Secteur 2 (300 m²)

2Ce secteur est contigu à l’enclos ecclésial actuel. Une partie du cimetière paroissial médiéval a été mise au jour sur une bande de 12 m de long d’est en ouest, et de 5 m de large du nord au sud, parallèle à l’axe de l’église. Près de 90 inhumations, attribuées à une période comprise entre le ixe et le xiie s., ont été fouillées. Les individus obéissent aux pratiques majoritairement adoptées à cette époque : décubitus dorsal, orientation E-O, absence de dépôt funéraire. Cette partie du cimetière semble abandonnée entre le xiie et le xiiie s. au profit d’une occupation domestique représentée par des fosses et quelques aménagements en pierre mal caractérisés. Dès le xvie s., le secteur fouillé est occupé par des bâtiments dont les fondations ont été découvertes. Ces derniers sont implantés selon l’axe défini par l’église adjacente. L’un d’entre eux est doté d’une cheminée. Une cave maçonnée caractérise le second. La parcelle est abandonnée dès la fin du xvie s.

Mercin-et-Vaux, bâtiment excavé attribué au xe s.

Mercin-et-Vaux, bâtiment excavé attribué au xe s.

Cliché : G. Desplanque

Haut de page

Table des illustrations

Titre Mercin-et-Vaux, bâtiment excavé attribué au xe s.
Crédits Cliché : G. Desplanque
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9073/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 837k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Desplanque, « Mercin-et-Vaux (Aisne). Les Quatre Livres », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 198.

Référence électronique

Gilles Desplanque, « Mercin-et-Vaux (Aisne). Les Quatre Livres » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9073

Haut de page

Auteur

Gilles Desplanque

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Gilles Desplanque

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals