Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Murol (Puy-de-Dôme). Commune et château

Responsable d’opération : Dominique Allios
p. 200

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1L’opération s’inscrit dans le cadre de l’étude du patrimoine médiéval d’une commune de moyenne montagne, dans une perspective de lecture historique et archéologique de l’occupation du sol et de l’aménagement du territoire au cours du Moyen Âge. Le site est occupé dès le Néolithique et l’occupation se poursuit à la protohistoire (âge du bronze et du fer) dans la vallée ainsi que dans les secteurs d’altitude, à 1 400 m. La présence romaine est fortement attestée par des voies, des villae, des vici et un fanum (Rajat) dont les derniers vestiges remontent au ve s. Le haut Moyen Âge est marqué par la présence de céramiques de type DSP tardive, des éléments de bronze et des sarcophages. Le site du château est occupé dès le xe s., comme en témoignent des céramiques des ixe et xe s. trouvées sur les sondages effectués le long des pentes est du château de Murol. La première enceinte et la chapelle sont probablement édifiées au xie s., puis le château connaît des phases continues de construction et d’agrandissements du xiie au xviiie s., avec des occupants de plus en plus prestigieux, dont la famille d’Estaing à la Renaissance, qui édifie une enceinte bastionnée et un palais. Probablement initié dès 1520, ce programme ambitieux est inachevé et le palais est abandonné dès 1630. À cette époque, le village situé au pied du château, finit de se déplacer à son emplacement actuel, en fond de vallée.

2Le territoire de Murol est marqué par la présence dau moins trois villages abandonnés et de deux sites troglodytiques médiévaux ; ces derniers ont livré des céramiques datées du xe-xie s.

3La seigneurie de Murol possédait des montagnes dans le massif du Sancy, dont celle du Margelet qui est caractérisée par la présence de nombreuses structures creusées, les tra, longues séries de dépressions juxtaposées, tout à fait uniques dans le paysage de montagne européen. Des sondages ont révélé des niveaux de sols et des trous de poteau maintenant des cloisons, des foyers et des fragments de céramiques du xve s. Ces constructions recouvertes de toitures gazonnées ont fait l’objet de répliques en archéologie expérimentale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Allios, « Murol (Puy-de-Dôme). Commune et château »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 200.

Référence électronique

Dominique Allios, « Murol (Puy-de-Dôme). Commune et château » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9082

Haut de page

Auteur

Dominique Allios

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Dominique Allios

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals