Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Nozeroy (Jura). Place des Annonciades

Responsable d’opération : Christophe Méloche
p. 202-203

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1La place est bordée, au sud, par un château dont l’origine est à rechercher dans l’expansion territoriale de Jean de Chalon dans cette partie du Jura en 1237. Au château fut associé un bourg castral. La ville reçut des Chalon ses lettres de franchise dès la fin du xiiie s.

2De nos jours, l’enceinte, les vestiges du château devenu palais princier, la collégiale Saint-Antoine, et de nombreuses maisons constituent un ensemble architectural parfaitement homogène et représentatif de l’architecture de la fin du xve s.

3La place des Annonciades, qui tire son nom d’un couvent installé là en 1615, s’insère dans une trame urbaine régulière orientée SO-NE et que structure la Grand-Rue. Cette place était bordée et limitée au sud par les communs modernes du château (fig.). Les deux tranchées de sondage effectuées à l’ouest et l’est de cette place ont montré que sa planimétrie actuelle était due à l’apport de remblais au cours d’une période allant du xive s. au xve s.

4À l’est, le sondage a mis en évidence une succession de sols de circulations médiévaux et modernes. La première construction, conservée sous la forme d’une tranchée de récupération, pourrait dater de la fin du xiiie s. Un bâtiment maçonné a été repéré dans la berme est du sondage. L’orientation de ses maçonneries reprenant exactement celle de la Grand-Rue débouchant sur la place des Annonciades, la largeur du bâtiment peut être restituée sur une longueur de 8 m. Ce bâtiment aurait été détruit après 1422, comme semble l’indiquer une pièce de monnaie de Charles VI découverte dans la couche de démolition. À l’arrière de ce bâtiment fut construit un bassin appartenant sans doute à une fontaine. Si ce dernier fut sans doute détruit après le bâtiment, il semble que ce fut au cours de la période moderne, sans que l’on puisse être plus précis.

5À la lumière de ces résultats, on peut affirmer qu’à la période médiévale la place des Annonciades était sans doute d’une superficie plus restreinte qu’au xvie s. La prolongation de la Grande-Rue plus au sud, s’avançant vers le château, peut ainsi être envisagée.

Nozeroy, place des Annonciades, répartition des espaces castraux, religieux et civils, xve-xviiie s.

Nozeroy, place des Annonciades, répartition des espaces castraux, religieux et civils, xve-xviiie s.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Nozeroy, place des Annonciades, répartition des espaces castraux, religieux et civils, xve-xviiie s.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9089/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 555k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Méloche, « Nozeroy (Jura). Place des Annonciades »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 202-203.

Référence électronique

Christophe Méloche, « Nozeroy (Jura). Place des Annonciades » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 05 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9089

Haut de page

Auteur

Christophe Méloche

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Méloche

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals