Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle). L’Embise

Responsable d’opération : Marie Frauciel
p. 204

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1La fouille visait à aborder une partie du village disparu de Thirey. Les vestiges, appréhendés sur une surface de près de 4 ha, se développent sur la longue terrasse alluviale qui borde la rive droite de la Moselle, à la base des buttes témoins de Xon et de Mousson. La localité de Thirey apparaît dans des archives du xie au xiiie s. Le texte le plus ancien, daté de 1097 confirme la donation de la comtesse Sophie de Bar des deux églises de Thirey, Saint-Martin et Saint-Pient, et de tout ce qu’elle possède en ce lieu à l’abbaye de Saint-Mihiel. Thirey est alors un chef-lieu d’archiprêtré dont dépend notamment l’église de Mousson, implantée sur la butte où les comtes de Bar ont construit un important château fort. L’abandon du village daterait des années qui suivent l’édiction d’une charte d’affranchissement, lors de la création de la nouvelle ville de Pont-à-Mousson en 1261. À cette occasion, le comte de Bar, Thiebaut II, seigneur du lieu, intime aux habitants des villages alentour de quitter leurs maisons pour venir peupler la ville nouvelle, implantée de part et d’autre du pont enjambant la Moselle, au pied de la butte et du château de Mousson. Les fouilles ont permis de retrouver une partie des vestiges des bâtiments sur poteaux et des équipements domestiques et agricoles de ce village, ainsi que deux voies de circulation qui structurent l’organisation des espaces bâtis et non bâtis. Sur la partie fouillée, l’occupation des lieux remonte au tout début de la période mérovingienne, à savoir la fin du ve s. après J.-C. Cette phase a livré un lot très important de céramique, qui constitue d’ores et déjà un ensemble remarquable pour cette période en Lorraine. Les vestiges découverts s’échelonnent entre cette phase et le xiiie s., confirmant pour l’instant les sources écrites quant à l’abandon du village. Des fouilles avaient déjà mis en évidence, au lieu-dit La Vitrée (contraction de La vieille Thirey), l’existence d’une nécropole occupée depuis la période mérovingienne et installée dans des bâtiments antiques ainsi que d’un lieu de culte en lien avec l’église Saint-Martin. Des vestiges d’habitat sur poteaux datés de la période viiie-xiie s. ont également été mis au jour, complétant ceux découverts lors d’une fouille précédente au lieu-dit Pré Vigneux. La zone fouillée en 2013 se situe quant à elle aux abords de l’emplacement supposé du second lieu de culte de Thirey dédié à Saint-Pient, où une petite zone funéraire a été reconnue. Les différentes recherches archéologiques mettent en évidence l’étendue et la complexité de l’ancien village disparu qui paraît se structurer autour de deux pôles, séparés par un petit cours d’eau.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Frauciel, « Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle). L’Embise »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 204.

Référence électronique

Marie Frauciel, « Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle). L’Embise » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9097

Haut de page

Auteur

Marie Frauciel

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Frauciel

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals