Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1.  – Opérations de terrain

Bruges (Gironde). Église Saint-Pierre

Responsable d’opération : Juliette Masson
p. 222-223

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1Dans une tranchée E-O réalisée au sud de l’église, une dizaine de sépultures a été observée à plusieurs reprises avec des traces de bois signalant la présence d’un contenant. Elles sont à attribuer à ­l’occupation moderne du cimetière. Elles ont été repérées à partir de 0,40 m sous le niveau du sol actuel. Des coffrages bâtis en pierre, placés à 0,20 m sous le niveau du sol actuel, évoquent en outre l’occupation médiévale (xiiie-xive s.). Les sépultures repérées avaient des orientations diverses, E-O ou N-S.

2Dans un sondage effectué au pied du chevet roman, les fondations ont été découvertes sur une largeur de 1 m et à une profondeur de 0,50 m. Un remblai reposait sur ces fondations avec plusieurs ossements en position secondaire et sans organisation particulière. Toutefois le fragment d’un coffrage ou d’une cuve en pierre, contenant un crâne, a été observé à 1 m du chevet et à 0,40 m sous le niveau du sol actuel. Ce sondage a aussi permis d’observer la fondation du contrefort roman conservée à 0,30 m de profondeur et liée à la construction du chevet au cours du xie ou du xiie s.

3Un sondage réalisé contre l’angle SO de l’église a livré deux structures bâties en pierres de taille, à 0,20 m sous le niveau du sol actuel. Elles sont liées à une phase antérieure de l’église. Une des pierres présente une mouluration qui pourrait marquer l’emplacement d’un ancien portail.

4Les fondations du clocher ont été observées dans le dernier sondage effectué permettant de révéler également les vestiges d’un coffrage en calcaire avec des ossements dans son comblement. Ce coffrage, attribuable au xiiie ou au xive s., en place à 0,20 m sous le niveau du sol actuel, a visiblement été coupé par les fondations du clocher.

5Le diagnostic archéologique a permis de confirmer que le cimetière médiéval et moderne est conservé, avec des niveaux en place, sur la partie sud et ouest du site – la partie nord n’a pas été sondée – et a révélé des structures bâties liées à une phase de construction antérieure à l’église Saint-Pierre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Juliette Masson, « Bruges (Gironde). Église Saint-Pierre », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 222-223.

Référence électronique

Juliette Masson, « Bruges (Gironde). Église Saint-Pierre » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9180

Haut de page

Auteur

Juliette Masson

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Juliette Masson

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals