Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1.  – Opérations de terrain

Orbeil (Puy-de-Dôme). Les Toureaux

Responsable d’opération : Yann Deberge
p. 234-235

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1L’opération de diagnostic archéologique conduite au lieu-dit les Toureaux à Orbeil a permis l’examen de 2,4 ha de terrains agricoles situés sur un versant pentu faisant face, au sud, au bourg historique. Les tranchées ont mis en évidence une occupation de la période médiévale. Outre quelques structures parcellaires mises au jour sur les parties haute et basse du versant, cette occupation est caractérisée par une trentaine de structures en creux de typologie variée (fossés, fosses, trous de poteau, bâtiments semi-enterrés, foyers, silos) qui ont été observées sur toute la partie basse du versant. Ces aménagements renvoient à deux phases d’occupation chronologiquement distinctes individualisées sur la base de l’examen des mobiliers.

2Un premier ensemble de vestiges (deux fossés, deux fosses, un trou de poteau et un silo) dégagés en bordure est de l’emprise renvoie à la fin du haut Moyen Âge (ixe-xe s.). Cinq autres fossés ainsi qu’une fosse contenant un squelette complet de suidé, tous mal datés, appartiennent probablement à ce premier groupe. À 120 m plus à l’ouest, un autre ensemble de même datation a été mis en évidence. Il comprend huit trous de poteau, deux fosses, un silo ainsi que deux grandes fosses quadrangulaires probablement identifiables à des bâtiments semi-excavés.

3Les vestiges du début du Moyen Âge classique (xie-xiie s.) sont deux bâtiments semi-excavés qui ont été dégagés à une distance de 80 m l’un de l’autre. Le premier a été découvert en partie basse du versant, sous 2 m de colluvions. Même si l’on peine à percevoir complètement son emprise et son organisation, ce bâtiment s’étend sur au moins 20 m². Il associe une maçonnerie de blocs de pierre, liée à l’argile et conservée sur 0,50 m, à un sol et à un foyer construit (pierres de chant et dalles de fond). Cet ensemble est surmonté par une épaisse couche d’incendie qui comprend de gros fragments de torchis brûlés et de charbons de bois. Du mobilier domestique (céramique, fusaïole, faune) est associé à cette construction.

4Le second bâtiment (partie ouest de l’emprise) correspond à un vaste creusement (plus de 35 m²) peu profond (0,50 m), à fond plat, qui accueille, sur ses bords nord et est (?), un mur conservé sur deux assises. Dans la partie interne de l’excavation un sol de terre et un foyer ont été mis en évidence. À proximité de ce second bâtiment, plusieurs structures en creux ont été dégagées dont une fosse qui a livré un fer de lance complet. L’analyse 14C pratiquée sur un os provenant de la fosse donne une datation au xe s.

Orbeil, fer de lance.

Orbeil, fer de lance.

Dessin et cliché : Yann Deberge

Haut de page

Table des illustrations

Titre Orbeil, fer de lance.
Crédits Dessin et cliché : Yann Deberge
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9221/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 733k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yann Deberge, « Orbeil (Puy-de-Dôme). Les Toureaux »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 234-235.

Référence électronique

Yann Deberge, « Orbeil (Puy-de-Dôme). Les Toureaux » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 05 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9221

Haut de page

Auteur

Yann Deberge

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Yann Deberge

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals