Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1.  – Opérations de terrain

Palaja (Aude). Cazaban – Église Saint-Foulc

Responsable d’opération : Marie-Élise Gardel
p. 235

Entrées d’index

Année de l'opération:

2012, 2013
Haut de page

Texte intégral

1Les vestiges découverts ou redécouverts au cours de cette opération de sondages programmés, s’ils sont mal conservés, sont d’un intérêt exceptionnel. Déjà révélée par la hauteur du clocher (15 m), la grandeur de l’édifice surprend, même si les vestiges du prieuré indiquaient déjà, avec de grands bâtiments, qu’il s’agissait d’un ensemble important. Il s’agit en effet d’une grande église de 36,40 m × 18,20 m hors œuvre, d’une superficie de 662,50 m² (environ 700 m² avec le clocher). Construit directement sur le substrat souvent aménagé, l’édifice est relativement ancien, ce prieuré étant attesté dès 1049. Son plan basilical est dans la tradition carolingienne avec trois nefs prolongées par trois absides semi-circulaires et rappelle le plan de plusieurs églises de la région, notamment celle d’Escales (Aude). L’édifice était allongé et assez haut (on distingue l’arrachement du mur nord de la nef sur le clocher) et sa construction était de bonne qualité. Le corpus des églises romanes des environs de l’an Mil dans la région se trouve ainsi augmenté. Malheureusement, l’ensemble prieural a, dans son intégralité, subi des dommages qui ont entraîné sa destruction quasi-totale et son utilisation comme carrière de pierres. Ses traces ténues ont été observées et étudiées par nos soins en 2012. Il reste à s’interroger sur les vocables de cette église : Saint-Foulc et Saint-Sépulcre.

2Cet édifice s’inscrit sans conteste dans le « premier âge roman », et plus précisément dans le début ou le courant du xie s. Le site étant mentionné dès 1028, il est probable que ce lieu de culte était déjà édifié – sinon en totalité – du moins en partie. Les phases médiévales identifiées dans le clocher (phases 1 à 4) sont très vraisemblablement à mettre en rapport avec des étapes de construction planifiées de l’édifice, et non avec des reconstructions suites à des destructions. De par ses dimensions (env.  37 × 17 m) et la présence d’une tribune dans des collatéraux probablement voûtés d’arêtes, Saint-Foulc constituait certainement un édifice très imposant si on le compare notamment à l’église abbatiale de Quarante, dont la longueur, abside incluse, n’excède par 31 m. La voûte (en berceau ?) de la nef était soutenue par huit piliers cruciformes imposants.

3Cette campagne de sondages a permis d’apporter des compléments cohérents aux connaissances déjà acquises : il est devenu possible désormais d’associer ces vestiges, par un plan d’ensemble, à ceux du prieuré attenant, découverts en 2012. Quant à la chronologie d’occupation de ce terroir au Moyen Âge, elle apparaît plus clairement. Il semble intéressant de remarquer que la zone située au nord du prieuré a livré des sépultures antérieures (viie-viiie s.) à celles qui ont été découvertes lors de cette dernière campagne (ixe-xe s.).

Église Saint-Foulc, plan d’ensemble.

Église Saint-Foulc, plan d’ensemble.

DAO : J. Pech

Haut de page

Table des illustrations

Titre Église Saint-Foulc, plan d’ensemble.
Crédits DAO : J. Pech
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9222/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 428k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Élise Gardel, « Palaja (Aude). Cazaban – Église Saint-Foulc »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 235.

Référence électronique

Marie-Élise Gardel, « Palaja (Aude). Cazaban – Église Saint-Foulc » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9222

Haut de page

Auteur

Marie-Élise Gardel

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Élise Gardel

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals