Navigation – Plan du site

AccueilNuméros44Chronique des fouilles médiévales...III.  – Constructions et habitats...III 1.  – Opérations de terrainAuzat (Ariège). Montréal-de-Sos

Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
III.  – Constructions et habitats fortifiés
III 1.  – Opérations de terrain

Auzat (Ariège). Montréal-de-Sos

Responsable d’opération : Florence Guillot
p. 255-256

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1Suite au sondage de l’été 2012 qui avait eu lieu dans la grotte située juste sous la tour, un dernier sondage a eu lieu en 2013 dans la tour d’entrée de la fortification située au-dessus de la grotte. Il s’agissait notamment de vérifier l’origine des unités stratigraphiques perturbées découvertes : celles-ci pouvaient résulter soit d’une ancienne fouille, clandestine, ayant eu lieu dans le porche, soit de la chute, depuis la tour du Campanal et par-dessus la falaise, d’éléments issus du château. L’origine des éléments découverts (notamment des 3 700 fragments d’enduits peints) devait être vérifiée. Il s’agissait aussi, en vue de la publication synthétique de la fouille de Montréal-de-Sos (débutée en 2002) de vérifier la chronologie mal assurée de l’enceinte grâce à la fouille du caput castri.

2L’enceinte date bien de la fin du xiie s. ou du tout début du xiiie s. Cette grande forteresse de montagne n’a donc été équipée d’une enceinte maçonnée et d’une tour maîtresse que tardivement et est restée, jusqu’au xiie s., un éperon barré par des crans taillés dans le lapiaz du côté accessible. Les falaises qui entouraient 90 % du sommet assuraient le reste de la protection. La fouille d’une partie des crans de l’éperon a révélé une occupation au Moyen Âge central.

3L’étape de la construction maçonnée, tardive puisque débutant à la fin du xiie s., correspond aux changements de la forme du pouvoir dans le secteur. La reconstruction du site avec un gros œuvre maçonné fut menée au moment où les comtes de Foix affirmèrent une suzeraineté sans partage sur la haute vallée. En même temps qu’ils passaient des accords (oraux) avec les « habitants » de la « vallée », ils érigeaient un castrum de forme nouvelle.

4À quelques dizaines de mètres de l’entrée, les deux côtés de l’unique chemin accessible aux équidés furent fortifiés lors de la construction du château maçonné. Un petit sommet reçut une barbacane sous la forme d’une tour rectangulaire et un porche de grotte fut barré d’un large mur maçonné permettant la surveillance et la défense du chemin.

5Dès le début du xiiie s., quelques inhumations furent pratiquées dans la grotte (nommée grotte du Campanal) qui devait abriter une chapelle protégeant ainsi l’accès de la fortification.

6À la fin du xive s. peu de temps après l’arasement du castrum, on abandonna la grotte mais elle fut entièrement réaménagée à l’époque moderne : on y pratiqua de nouvelles inhumations, on aménagea des accès et on peignit, dans deux baumes, des figurations d’inspiration chrétienne. L’une d’elles, située juste à côté de la grotte, constitue presque une chapelle de l’établissement cultuel installé dans le grand porche.

7Enfin, le sondage 2013 a révélé que le secteur de la tour du Campanal avait été utilisé comme poste de surveillance au xxe s., face à la route du fond de la vallée du Vicdessos, mais nous n’avons pas pu définir s’il fallait le rattacher à la première ou à la seconde guerre mondiale.

8Les rapports de fouilles sont téléchargeables sur http://www.lebarri.com/​montreal.php.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Guillot, « Auzat (Ariège). Montréal-de-Sos »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 255-256.

Référence électronique

Florence Guillot, « Auzat (Ariège). Montréal-de-Sos » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 24 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9276 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.9276

Haut de page

Auteur

Florence Guillot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florence Guillot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search