Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
III.  – Constructions et habitats fortifiés
III 1.  – Opérations de terrain

Carpentras (Vaucluse). Parking de l’Observance

Responsable d’opération : Guilhem Baro
p. 261

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre du projet de construction d’un parking souterrain, un diagnostic d’archéologie préventive a été réalisé sur l’actuel parking de l’Observance à Carpentras, justifié par la présence dans ce secteur de l’église de l’Observance ainsi que par l’emplacement présumé des remparts du xive s. et d’anciens faubourgs médiévaux.

2Sur la majeure partie de l’emprise du futur parking souterrain, les résultats ont été très modestes : seuls ont été rencontrés des remblais du xixe s. sur un sol naturel pentu qui ne recèle pas de traces médiévales ou antiques. Douze sondages ont été réalisés sur un terrain environ 1 300 m2, 4 ont révélé des structures bâties ; deux fosses ont été fouillées dans les sondages 2 et 6 ; deux conduites d’eau modernes ont été découvertes dans le sondage 1 ; les sondages 6 et 8 ont livré les vestiges d’un mur moderne, soutènement d’une ancienne calade de galets située sous l’actuelle rue de l’Observance. Le sondage 8 a également livré les vestiges d’un second mur nord-sud (fig.) conservé sur une quinzaine d’assises (soit environ 2,35 m de hauteur) et possédant un ressaut de fondation, probable mur de soutènement du chevet de l’église de l’Observance reconstruit à la fin du xixe s. Lors de l’édification du nouveau chevet sur un terrain en limite de pente, les constructeurs ont décidé de bâtir un mur de soutènement au nord du chevet, créant ainsi une première esplanade.

3Les vestiges les plus intéressants ont été livrés par le sondage 11 réalisé à proximité du chevet de l’église de l’Observance. À environ 2 m sous le niveau de sol actuel, les vestiges d’une tour semi-circulaire du rempart du xive s. ont été observés sur quatre assises (environ 0,80 m de hauteur), la structure marque un ressaut de fondation à chaque assise d’environ 0,05 m de large. La structure ainsi observée est un soubassement de la tour médiévale dégagée sur une longueur de 4,70 m environ. Elle est construite en pierre de Caromb.

4Le mobilier est essentiellement composé de céramique du xixe s., époque du remblaiement de l’esplanade. Dans des contextes particuliers liés à des fosses de plantation, quelques tessons antiques très dégradés ont été prélevés. Ils se retrouvent mélangés avec des fragments de céramique grise médiévale, mais aussi, systématiquement, des tessons modernes (xvie-xviiie s.).

5Stratigraphiquement, tous les sondages nous montrent un remplissage moderne sur un sol naturel en pente. C’est à la fin du xixe s., lorsque les remparts sont détruits, qu’il est décidé de créer la vaste esplanade. La majeure partie du mobilier prélevé confirme la date de ce remblaiement pour créer un espace plat.

6Malgré ses résultats limités, cette intervention a permis de confirmer le tracé hypothétique du rempart du xive s., dont les éléments conservés sont d’une grande qualité.

Carpentras, sondage 11, vue du soubassement de la tour Saint Jean.

Carpentras, sondage 11, vue du soubassement de la tour Saint Jean.

Cliché G. Baro

Haut de page

Table des illustrations

Titre Carpentras, sondage 11, vue du soubassement de la tour Saint Jean.
Crédits Cliché G. Baro
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9288/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 744k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guilhem Baro, « Carpentras (Vaucluse). Parking de l’Observance », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 261.

Référence électronique

Guilhem Baro, « Carpentras (Vaucluse). Parking de l’Observance » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 29 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9288

Haut de page

Auteur

Guilhem Baro

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guilhem Baro

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals