Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
III.  – Constructions et habitats fortifiés
III 1.  – Opérations de terrain

Chassagne-Saint-Denis (Doubs). Château de Scey dit Castel Saint-Denis

Responsable d’opération : Stéphane Guyot
p. 261-262

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1Les examens réalisés en 2013 concernent des maçonneries de la tour maîtresse Montsoufflot du logis du Treulle et une portion de la courtine méridionale. Elles ont permis d’achever l’étude (débutée en 2007 et poursuivie en 2009) de cet édifice. L’examen 2013 conforte l’aspect patrimonial de ce vestige du château de la fin du xiie et du xiiie s. Son appareil de très grande taille s’avère similaire à celui des autres flancs, eux aussi pourvus de bossages. Il est perturbé par toutes les autres constructions périphériques, en commençant par le logis du Treulle, construit dans le courant du xive s., puis la reconstruction du logis Montsoufflot, durant le xvie s. Une phase de construction synchrone à la tour Saint-Denis se révèle donc assurée.

2Le logis du Treulle a fait l’objet d’une étude du bâti depuis 2009 (plus de 3 000 m2 de parement étudiés). Les données recueillies confirment les hypothèses qui induisaient une construction au xive s., puis d’importants réaménagements durant le xve, le xvie s. puis le xviie s. Les reconstructions du xve s. n’ont pas entraîné la suppression du bâti originel, notamment au niveau 2. Ainsi, le ressaut de la poutraison est conservé sur les flancs sud et ouest. L’existence d’une poutre de rive est attestée.

3Le traitement de la courtine sud du logis de Scey a contraint à la réalisation d’un important terrassement hors enceinte. Celui-ci n’a livré que très peu de mobilier puisque la majorité des rejets provenaient des fouilles 2004-2005 ainsi que des travaux 2004-2008. Néanmoins, la fin de la maçonnerie de l’escalier tardif de la poterne a été découverte. Enfin, l’étude de la courtine ne témoigne d’aucun aménagement.

4Les opérations 2013 du château de Scey clôturent donc deux études de bâti débutées en 2009. Le travail accompli par les équipes a permis de sauver des espaces majeurs au château médiéval. La fin des consolidations de l’extrémité ouest autorisera donc prochainement la visite des vestiges les plus notables.

Chassagne-Saint-Denis, château de Scey dit Castel Saint-Denis.

Chassagne-Saint-Denis, château de Scey dit Castel Saint-Denis.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Chassagne-Saint-Denis, château de Scey dit Castel Saint-Denis.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9289/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 841k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Guyot, « Chassagne-Saint-Denis (Doubs). Château de Scey dit Castel Saint-Denis »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 261-262.

Référence électronique

Stéphane Guyot, « Chassagne-Saint-Denis (Doubs). Château de Scey dit Castel Saint-Denis » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 05 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9289

Haut de page

Auteur

Stéphane Guyot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Guyot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals