Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
III.  – Constructions et habitats fortifiés
III 1.  – Opérations de terrain

Nogent-sur-Seine (Aube). Îlot Saint-Époing

Responsable d’opération : Cédric Roms
p. 278-279

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre de la construction du musée Camille Claudel à Nogent-sur-Seine, le diagnostic avait mis en évidence un important fossé daté des xiie-xiiie s. ainsi que des structures d’habitat moderne. La proximité (72 m) avec le site du château avait conduit à envisager ce fossé comme un élément défensif lié à cet édifice. Ces résultats ont conduit à prescrire une fouille.

2La première mention du château ne date que de 1226, mais il devait exister dès le xiie s. En effet, le premier seigneur de Nogent-sur-Seine (Milon Ier) figure dans un texte de 1127 dans lequel il fait don à l’abbaye de Preuilly du droit d’acquérir des héritages dans l’étendue de sa seigneurie. La seigneurie passe par la suite aux mains des comtes de Champagne entre 1186 et 1199.

3Les structures médiévales se concentrent de part et d’autre du fossé, profond de 3 m pour une ouverture de 7,50 m, recoupé par des caves modernes et contemporaines, qui n’a pu être observé que sur une dizaine de mètres de longueur. Il a été utilisé dans la première moitié du xiie s. ; les traces de curage suggèrent son entretien régulier. Il perd tout rôle défensif dans la période précédant son abandon ; il ne mesure alors plus qu’une soixantaine de centimètres de profondeur pour une largeur de 1,20 m.

4Au nord du fossé une aire d’ensilage a été trouvée. Les huit silos, réutilisés par la suite comme dépotoirs, offraient un volume de stockage d’au moins 18,6 m3. Tous ont été définitivement comblés au milieu du xiie s. Outre un abondant mobilier céramique, les comblements ont livré de nombreux objets métalliques, notamment trois éperons ainsi que plusieurs pièces de harnachement. Deux pions de trictrac ou de mérelle en os ont également été découverts dans deux des silos. Une cabane excavée, de la même période, a été fouillée au sud du fossé. L’étude du mobilier faunique confirme le caractère prestigieux du site avec une forte représentation du porc et la présence d’espèces sauvages. Les études carpologique et ichtyologique sont en cours au moment de la rédaction de cette notice.

5Hormis une petite fosse datée du xiiie s., il n’y a pas de trace d’occupation avant le xvie s. où une carrière d’extraction de limon – exploité pour la confection du torchis et de liant – est creusée. Après sont comblement au xviie s. des maçonneries et des aménagements (puits, fosse dépotoir, etc.) témoignent du lotissement du terrain. Le xviiie s. est marqué par une réorganisation du parcellaire et l’édification de nouveaux bâtiments pour l’érection desquels une nouvelle carrière de limon a été ouverte. La localisation des deux carrières sur les marges de la fouille ne permet pas d’évaluer les volumes extraits, toutes deux sont profondes de 3 m par rapport au niveau de sol actuel.

6Cette opération réalisée sur le territoire de la ville de Nogent-sur-Seine est la première à concerner le château, toutefois les données de terrain trop lacunaires ne permettent pas de préciser les tracés de la haute cour et de la basse cour. Elles mettent en évidence une évolution majeure du site avec, au milieu du xiie s., l’abandon du fossé qui peut résulter de réaménagements de l’espace castral peut-être au moment où la seigneurie passe aux mains des comtes de Champagne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cédric Roms, « Nogent-sur-Seine (Aube). Îlot Saint-Époing », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 278-279.

Référence électronique

Cédric Roms, « Nogent-sur-Seine (Aube). Îlot Saint-Époing » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 19 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9335

Haut de page

Auteur

Cédric Roms

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Cédric Roms

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals