Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
IV.  – Sépultures et nécropoles
IV 1.  – Opérations de terrain

Allonnes (Eure-et-Loir). La Mare des Saules

Responsable d’opération : François Capron
p. 296

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1Le site de La Mare des Saules a été fouillé sur une surface de 10 343 m² dans le cadre de la déviation routière de la RN 154 au niveau de la commune d’Allonnes. L’emprise décapée correspond à une bande de 343 m de long pour une largeur maximale de 46 m, dont l’extrémité occidentale est biseautée. Elle est localisée sur la frange sud de la nécropole mérovingienne et en partie sur l’habitat du haut Moyen Âge mis au jour lors des diagnostics.

2Le site est investi au début du haut Moyen Âge, avec dans l’emprise de fouille, la frange sud d’une importante nécropole, en usage de la seconde moitié du ve s. au début du viiie s. La centaine de sépultures mises au jour nous fournissent des informations de première importance quant aux derniers siècles d’utilisation de ce lieu d’inhumation, avec un vaste ensemble géré de manière communautaire et des petits ensembles « satellites » qui trahissent des volontés particulières. Les défunts sont majoritairement inhumés en espace vide (coffrage de bois ou sarcophage) et accompagnés de mobilier (armes et garnitures de ceinture). Des vestiges d’habitats contemporains de la nécropole, des bâtiments sur poteaux, des fonds de cabane et une forge, nous renseignent sur les vivants et les relations qu’ils entretiennent avec leurs morts, notamment avec l’enserrement de cette nécropole dans un espace fossoyé au viiie s.

3Au ixe s., une partie de la zone funéraire est intégrée dans un espace domestique, probablement situé largement en dehors de l’emprise, car les seuls éléments mis au jour sont des fonds de cabane, des silos et un four. Cette occupation perturbe les sépultures antérieures dont une partie subit des pillages, localisés sur la partie supérieure des corps.

4Les marges de la nécropole font l’objet d’extraction de matériaux marneux (ixe s.-début xe s. ?) et les sépultures ainsi bouleversées sont déposées au sein d’un ossuaire. Consécutivement à ce dépôt, l’église paroissiale est construite et attestée en 949. L’édifice, d’une cinquantaine de m², est de plan à simple vaisseau terminé par une abside, mais cependant doté d’une crypte. Une sépulture privilégiée, par sa situation, est implantée dans la nef. Autour de l’édifice se constitue ce qui apparaît comme le cimetière paroissial des xe-xiie s., dont 38 sépultures ont été fouillées. Tout d’abord utilisé comme église paroissiale, il devient probablement une simple chapelle lors de l’édification de l’actuelle église paroissiale (à 170 m au nord) au cours du xiie s. Son sous-sol est alors utilisé comme lieu d’inhumation pour 20 sépultures privilégiées (nécropole familiale ?). L’édifice fait cependant l’objet d’un agrandissement au cours du bas Moyen Âge. Parallèlement le culte de relique se maintient.

5La pratique des inhumations se poursuit en périphérie de l’édifice (27 sépultures fouillées). Leur arrêt définitif tant à l’intérieur qu’à l’extérieur est antérieur à 1669 (date des plus anciens registres paroissiaux).

6La fouille nous renseigne aussi sur l’exploitation de ce terroir avec la mise au jour d’un habitat et du parcellaire fossoyé associé, durant la fin du Moyen Âge et l’époque moderne.

7La multiplication des sources planimétriques (du plan terrier aux cadastres), à partir du xviiie s. et la mise en évidence de structures liées lors de la fouille nous permettent de saisir le déroulement dans le temps des dernières décennies d’existence de la chapelle jusqu’à sa démolition (au début du xixe s.) et enfin la constitution du terroir tel qu’il apparaît à l’heure actuelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Capron, « Allonnes (Eure-et-Loir). La Mare des Saules », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 296.

Référence électronique

François Capron, « Allonnes (Eure-et-Loir). La Mare des Saules » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9372

Haut de page

Auteur

François Capron

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

François Capron

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals