Navigation – Sitemap

HauptseiteNuméros44Chronique des fouilles médiévales...IV.  – Sépultures et nécropolesIV 1.  – Opérations de terrainAnais (Charente-Maritime). Impass...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
IV.  – Sépultures et nécropoles
IV 1.  – Opérations de terrain

Anais (Charente-Maritime). Impasse de la Garenne

Grabungsleiter: Sylvain Guillin
p. 296-297

Index-Einträge

Jahr der Geländearbeit:

2013
Seitenanfang

Volltext

1Préalablement à la construction de maisons individuelles, un diagnostic archéologique a été prescrit. Situé à l’est de La Rochelle, le bourg d’Anais n’avait, jusqu’au début des années 1980, suscité que peu d’intérêt. En effet, mises à part quelques découvertes occasionnelles de sarcophages dans la première moitié du xxe s., une seule et longue intervention archéologique avait eu lieu entre 1979 et 1987, menée en plusieurs campagnes de fouilles de sauvetage par l’abbé Métayer à l’occasion de l’agrandissement du cimetière sur la parcelle limitrophe au sud de l’emprise du projet. Elles avaient permis de s’assurer de la présence d’une occupation ancienne, remontant a priori à l’antiquité, puis, et surtout, au haut Moyen Âge avec la fouille du cimetière mérovingien.

2Fort de ces informations, le Service régional de l’archéologie a naturellement prescrit un diagnostic, avec pour principal objectif de déterminer la présence ou non d’inhumations pouvant être liées à cette nécropole, la densité de l’occupation, l’état de conservation des sépultures et, dans la mesure du possible, d’en préciser la datation, voire de retrouver d’anciens éléments bâtis pouvant appartenir à l’église associée au cimetière et actuellement en élévation.

3Six tranchées ont donc été ouvertes représentant un peu plus de 10 % de la surface prescrite. Cette opération a permis de soutenir la probabilité d’une occupation antique importante suivie par l’installation d’une nécropole mérovingienne comme tend à le confirmer la typologie d’autres sarcophages découverts (fig.). L’existence d’une construction du haut Moyen Âge en relation avec cette nécropole est fortement probable. Cette origine ancienne peut être aussi perçue par le vocable de Saint-Pierre que porte l’église actuelle.

4Cette première grande occupation d’avant l’an Mil, fut semble-t-il suivie par une occupation rurale au sud du site, datée des xe-xiie s., perceptible exclusivement sous la forme de structures fossoyées, qui pourraient être concomitantes de l’occupation bâtie et religieuse au nord de l’emprise, avérée à partir du xiie s.

5Cette occupation religieuse a été largement perçue lors de cette opération. En effet, l’absidiole et le collatéral nord de l’église romane (?) ont été mis au jour avec la découverte de nombreux murs exceptionnellement bien conservés. Deux espaces (bâtiments ?) pouvant s’articuler autour d’un cloître ont aussi clairement été observés.

6Cet ensemble semble perdurer au moins jusqu’au xvie s. où il connaît une première démolition dont l’origine reste très incertaine, puis il est définitivement abandonné au xixe s. Cette observation est confirmée par la carte de Cassini de 1771 dont la légende fait encore état de l’existence d’un prieuré en élévation.

Anais. Impasse de la Garenne.

Anais. Impasse de la Garenne.
Seitenanfang

Abbildungsverzeichnis

Titel Anais. Impasse de la Garenne.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9373/img-1.jpg
Datei image/jpeg, 796k
Seitenanfang

Zitierempfehlung

Papierversionen:

Sylvain Guillin, „Anais (Charente-Maritime). Impasse de la Garenne“Archéologie médiévale, 44 | 2014, 296-297.

Online-Version

Sylvain Guillin, „Anais (Charente-Maritime). Impasse de la Garenne“ [archäologische Miszelle], Archéologie médiévale [Online], 44 | 2014, Online erschienen am: 15 April 2018, abgerufen am 04 August 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/9373; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.9373

Seitenanfang

Autor

Sylvain Guillin

Weitere Artikel des Autors

Seitenanfang

Grabungsleiter

Sylvain Guillin

Ausgrabung unter der Leitung von diesem Archäologen

Seitenanfang

Urheberrechte

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Seitenanfang
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search