Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
IV.  – Sépultures et nécropoles
IV 1.  – Opérations de terrain

Bavans (Doubs). Rue des Fleurs

Responsable d’opération : David Billoin
p. 298

Entrées d’index

Année de l'opération:

2013
Haut de page

Texte intégral

1Le diagnostic archéologique réalisé à Bavans, rue des Fleurs concerne une nécropole mérovingienne implantée sur le bord du plateau dominant toute la plaine alluviale du Doubs. Cette position dominante ouvre un large panorama sur toute la vallée et le village qui s’étend sur le coteau jusqu’en bordure de la rivière. Connue depuis 1834, cette nécropole avait déjà livré plusieurs objets, dont une remarquable boucle de type D à motifs bibliques, et environ 13 tombes à l’occasion d’une fouille effectuée en 1962. Elle serait implantée non loin d’une voie antique reliant Présentvillers à la voie qui longe le Doubs à Bavans, dans un environnement archéologique assez dense, avec notamment de nombreuses constructions antiques (villa ?).

2Les tranchées de sondage ont permis de définir les limites occidentale et septentrionale de la nécropole ; son développement au sud semble également acquis par des observations réalisées lors d’une construction récente. Dans ce cas, elle couvrirait une emprise globale d’environ 2 000 m2, avec environ 500 à 600 tombes, dont 835 m2 sur les deux parcelles sondées.

3Son organisation spatiale est plus délicate à appréhender : si les tombes s’agencent globalement en rangées S-N, avec des sépultures plus récentes qui semblent s’intercaler plus ou moins régulièrement dans cette organisation avec de légers décalages d’orientations, les tombes implantées à l’ouest ont la particularité d’être orientées selon un axe N-S et selon une densité beaucoup plus lâche. Ce constat peut suggérer la présence d’un axe de circulation sur lequel se seraient alignées les tombes de ce secteur. Enfin, la fouille ancienne de 1962 révèle une forte densité de tombes qui n’a pas trouvé d’explication sur les causes de cette attractivité. La forte proportion de coffres en pierre à murette ou à dalles verticales munis de leur couvercle parfois massif peut être biaisée par une très mauvaise lisibilité des tombes boisées, les creusements et les comblements étant très difficiles à discerner dans ce sous-sol.

4Trois sépultures ont été en partie fouillées lors de l’intervention limitée à quatre jours. Les membres inférieurs d’un individu inhumé dans un coffre boisé calé par quelques pierres verticales recoupent une inhumation en coffre trapézoïdal à murette, correspondant à une tombe double à murette centrale. Les délais de l’intervention n’ont permis la fouille que d’une sépulture, une femme adulte dotée d’une parure originale composée d’une chaînette à agrafe à double crochet à une extrémité, une perle en verre bleu monochrome, une petite boucle et une bague en argent. Ce mobilier situe la tombe autour des années 650/700. Une troisième sépulture concerne un individu adulte portant une bague en bronze étamé à un doigt de la main gauche, inhumé dans un coffre rectangulaire à murette.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Billoin, « Bavans (Doubs). Rue des Fleurs »Archéologie médiévale, 44 | 2014, 298.

Référence électronique

David Billoin, « Bavans (Doubs). Rue des Fleurs » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9378

Haut de page

Auteur

David Billoin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

David Billoin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals