Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
IV.  – Sépultures et nécropoles
IV 1.  – Opérations de terrain

Luçon (Vendée). Cathédrale Notre-Dame, transept sud

Responsable d’opération : Caroline Chauveau
p. 304-305

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1La restauration du transept sud de la cathédrale Notre-Dame de Luçon a permis la découverte fortuite de fragments et de couvercles de sarcophages, après la dépose du sol en granite. Une opération de sondage archéologique a été menée pour évaluer le potentiel funéraire et déterminer les caractéristiques des modes d’inhumation pratiqués. Cinq phases d’occupation ont été observées sur une surface de fouille de 15 m², elles témoignent de l’évolution de l’établissement religieux depuis le haut Moyen Âge jusqu’au milieu du xviiie s.

2La première phase d’occupation est matérialisée par un mur tronqué, orienté E-O, perturbé par une sépulture en pleine terre datée par analyse 14C des années 680-870. Sa fonction reste indéterminée.

3Lui succède un niveau de sept sarcophages en calcaire, de forme trapézoïdale, à couvercles en bâtière. Des aménagements céphaliques ont été observés dans deux d’entre eux mais les individus ont été déplacés avant leur abandon. Le niveau de cimetière est le même que pour la sépulture en pleine terre datée des années 680-870. À cette époque, les sources écrites mentionnent le prieuré Notre-Dame de Luçon dans les possessions de l’abbaye de Saint-Philibert-de-Noirmoutier.

4Ensuite, les traces d’une chapelle latérale réaménagée dans le transept sud sont matérialisées par un autel dédié à saint Symphorien et un cendrier liturgique installé contre le mur ouest. Les matériaux de construction utilisés pour l’édification du bras sud et du cendrier, qui est une cuve de sarcophage remployée pour le rejet des charbons et des cendres des encensoirs, sont homogènes. Cette occupation liturgique est datée du xiiie s.

5Au xive s., érigée en cathédrale, Notre-Dame connaît un renouveau architectural qui se traduit par de nombreux travaux dans les chapelles des collatéraux nord et sud et dans le chœur : une crypte est construite abritant un caveau funéraire. Dans le transept sud, des tombes maçonnées sont installées, orientées E-O, perturbant ainsi les niveaux antérieurs (fig.). Leur particularité réside dans leur mode de construction, sous la forme d’un coffrage en bois quadrangulaire autour duquel le caveau est construit. Ce dernier est composé de petits moellons de calcaire noyés dans un gypse liquide formant ainsi la cuve de la tombe maçonnée ; lors de la fouille, l’empreinte des corps a été observée, révélant le volume musculaire des corps et prouvant que le gypse était encore liquide et frais lors de leur dépose. Les linceuls en tissu de lin ont été remarquablement conservés grâce au gypse. Ce mode d’inhumation, inédit dans la région des Pays-de-la-Loire, date des xve-xviie s., soulignant la pratique de l’inhumation ad sanctos au sein de la cathédrale. La crypte est abandonnée vers 1570 et les inhumations ad sanctos ne semblent pas perdurer. La chapelle du transept sud est à nouveau aménagée dès le milieu du xviie s. avec un autel surélevé et un confessionnal à trois compartiments ; des gypseries sont réalisées sur les trois élévations intérieures du transept. Cet espace est encore aujourd’hui dédié au sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation et aux accessoires de l’Eucharistie.

Luçon, cathédrale Notre-Dame, transept sud, tombe maçonnée.

Luçon, cathédrale Notre-Dame, transept sud, tombe maçonnée.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Luçon, cathédrale Notre-Dame, transept sud, tombe maçonnée.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9407/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 823k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Caroline Chauveau, « Luçon (Vendée). Cathédrale Notre-Dame, transept sud », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 304-305.

Référence électronique

Caroline Chauveau, « Luçon (Vendée). Cathédrale Notre-Dame, transept sud » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9407

Haut de page

Auteur

Caroline Chauveau

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Caroline Chauveau

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals