Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
VI. – Archéologie subaquatique, épaves et installations portuaires
VI 3. – Projets collectifs de recherche

Aigues-Mortes (Gard). Recherches géoarchéologiques autour des ports médiévaux d’Aigues-Mortes, résultats préliminaires

Responsable d’opération : Tony Rey
p. 332

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1Les objectifs du PCR sont multiples et nécessiteront plusieurs années d’investigations pour parvenir à une reconstitution la plus précise possible des relations hommes-milieux au temps de Saint Louis.

2L’année 2013 correspond à la première année de l’autorisation accordée aux recherches géoarchéologiques autour des ports médiévaux d’Aigues-Mortes. Les travaux se sont centrés sur l’accès aux données textuelles et cartographiques et historiques ainsi que sur une première campagne de prospections géomorphologiques. Les recherches géomorphologiques s’effectuent à partir d’une approche à haute résolution et multi proxy dans l’optique de localiser le port de la cité fortifiée et son avant-port, caractériser le fonctionnement hydro-sédimentaire des bassins portuaires et du canal qui en assurait le lien, reconstituer la morphologie littorale et son évolution et établir un cadre chronologique à haute résolution.

3Nous présentons les résultats préliminaires acquis dans l’étude des étangs proche d’Aigues-Mortes pour lesquels les analyses sédimentologiques et deux datations au radiocarbone sont aujourd’hui disponibles. Les sondages réalisés dans le canal et au pied des remparts d’Aigues-Mortes seront étudiés au cours de l’année 2014.

4Les carottages sédimentaires ont permis d’obtenir une partie de la séquence de remblaiement sédimentaire des lagunes médiévales. Les faciès et leur organisation géométrique signalent des modifications environnementales en lien avec la dynamique côtière mais aussi à relier aux dynamiques des fleuves côtiers. Certains espaces présentent un environnement aquatique plus agité et directement relié aux variations du trait de côte et aux conditions météo-marines (tempêtes et submersions marines). D’autres semblent moins exposés aux dynamiques côtières (fermeture du cordon dunaire, éloignement du rivage…) se situant alors en position d’abri (lagune fermée). Les sites étudiés nous éclairent aussi sur la profondeur des lagunes médiévales. La tranche d’eau minimale est d’un peu plus de 3 m à la fin du xe s. et légèrement moins au début du xive s.. Ces valeurs permettent de caractériser les zones de mouillage susceptibles d’avoir accueilli les nefs royales de Louis IX, elles permettent aussi d’imaginer le type de navires et le tirant d’eau maximal pour mouiller dans ces bassins portuaires. Pour autant ces données doivent impérativement être complétées pour garantir une restitution paléogéographique et environnementale pertinente de l’organisation territoriale au Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tony Rey, « Aigues-Mortes (Gard). Recherches géoarchéologiques autour des ports médiévaux d’Aigues-Mortes, résultats préliminaires », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 332.

Référence électronique

Tony Rey, « Aigues-Mortes (Gard). Recherches géoarchéologiques autour des ports médiévaux d’Aigues-Mortes, résultats préliminaires » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9502

Haut de page

Auteur

Tony Rey

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Tony Rey

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals