Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2013
VII. – Diverses chroniques
VII 1.  – Opérations de terrain

Saint-Médard-de-Mussidan (Dordogne). Daudy, les Drouillas, la fontaine Courtaise.

Responsable d’opération : Arnaud Barbeyron
p. 334

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013
Haut de page

Texte intégral

1La dernière phase de diagnostic sur le contournement ouest de Mussidan porte sur un tracé linéaire de 2 500 m de long de la RD 20 à la RD 709.

2Seules les occupations historiques (Moyen Âge et époque Moderne) ont pu être clairement identifiées. Le diagnostic confirme l’exploitation du secteur dès le xiiie siècle. Du mobilier (rare) a été découvert dans trois secteurs mais le contexte général reste peu favorable à la reconnaissance des occupations humaines. La conservation des vestiges se limite à des fonds de structures et aucun niveau de sol n’a pu être étudié.

3Pour le Moyen Âge central, des vestiges d’ensilage et des traces d’activités vivrières et agricoles ont été retrouvés ponctuellement au sommet des collines dans le secteur de Dauby sud (Saint-Médard-de-Mussidan) et de la Fontaine Courtaise (Les Lèches). Un peu de mobilier céramique du bas Moyen Âge (xiiie s.) a été découvert. En dépit d’un lot limité et atypique, c’est le mobilier du bas Moyen Âge, mieux conservé dans les structures, qui fournit le plus d’éléments de datation. Les critères pour relier ces structures au Moyen Âge central sont la rusticité des pâtes et la morphologie des pots à cuire. L’absence de glaçure et de reprise du fond qui disparaît au xiiie s., s’avère être aussi un point déterminant. Avec des formes classiques traditionnelles mais sans lien envisageable avec les productions voisines de Beauronne ou les découvertes de Saint-Jean d’Ataux, ce lot se distingue des grands courants régionaux.

4Pour l’époque moderne, une charbonnière confirme l’exploitation forestière du milieu. Des fonds de structures isolées issues de la mise en culture et de l’irrigation correspondent également à cette phase.

5Sur le versant est du secteur de La Fontaine Courtaise, des restes d’activités métallurgiques de réduction du fer ont été étudiés, à proximité d’une source aménagée, sur une aire minimale de 50 m de diamètre. Compte tenu de l’absence d’élément fiable de datation, cette activité est datée en l’état de l’Antiquité à l’époque moderne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arnaud Barbeyron, « Saint-Médard-de-Mussidan (Dordogne). Daudy, les Drouillas, la fontaine Courtaise. », Archéologie médiévale, 44 | 2014, 334.

Référence électronique

Arnaud Barbeyron, « Saint-Médard-de-Mussidan (Dordogne). Daudy, les Drouillas, la fontaine Courtaise. » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 44 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 16 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9510

Haut de page

Auteur

Arnaud Barbeyron

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Arnaud Barbeyron

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals