Navigation – Plan du site

AccueilNuméros43Chronique des fouilles médiévales...I. – Construction et habitats civ...I 1. – Opérations de terrainDieue-sur-Meuse (Meuse). La Corvée

Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Dieue-sur-Meuse (Meuse). La Corvée

Responsable d’opération : Michiel Gazenbeek
p. 171

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Sur une surface d’environ 2 ha, ont été mises au jour de nombreuses structures domestiques liées principalement à une occupation du haut Moyen Âge et consistant en plusieurs habitats et diverses structures agricoles, des signes de déforestation ancienne (traces de souches brûlées), ainsi que quelques structures funéraires antérieures. Le site prend place dans le lit majeur de la Meuse.

2Son occupation domestique et agricole du haut Moyen Âge s’organise d’après le parcellaire antique, subsistant sous la forme de fossés et complété par des palissades et des haies. Le site se partage en deux zones principales. Les structures mérovingiennes, qui occupent les berges de la Meuse, consistent en une vingtaine de fonds de cabanes excavées, une dizaine de bâtiments sur poteaux et de nombreux silos. Les structures carolingiennes occupent quant à elles les berges de la Dieue : elles regroupent également des fonds de cabanes excavées (une soixantaine) ainsi qu’un bâtiment, comprenant puits, foyers, aire de battage, silos…

3La fouille a mis au jour un important mobilier : céramique, faune, outillage (clous, poinçons, broches et pesons de tisserand, lames de couteaux, pierres à aiguiser, aiguilles…), objets de parure (boucles de ceinture, peignes en os…), fragments de meules, monnaies antiques et médiévales, ainsi que des structures funéraires antérieures à l’installation médiévale : une tombe double du Néolithique et deux tombes à coffrage et tumuli du bronze final.

4L’habitat altomédiéval est à mettre en relation avec la vaste nécropole mérovingienne (ve-viie s.) du lieu-dit la Potence, à quelques dizaines de mètres au nord, dont la fouille a mis au jour 86 tombes au riche mobilier ainsi que des fonds de cabane des xe et xie s. L’installation d’une exploitation agricole à l’époque carolingienne est peut-être due aux évêques de Verdun : la première mention du village, qui date du xe s., le dit possession de l’évêché.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michiel Gazenbeek, « Dieue-sur-Meuse (Meuse). La Corvée »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 171.

Référence électronique

Michiel Gazenbeek, « Dieue-sur-Meuse (Meuse). La Corvée » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 24 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9826 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.9826

Haut de page

Responsable d’opération

Michiel Gazenbeek

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search