Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Linars (Charente). La Fouillère

Responsable d’opération : Christophe Calmés
p. 177

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1Un diagnostic avait mis en évidence les vestiges d’une occupation médiévale composée d’une maison et de quelques structures fossoyées à proximité du bâti. La fouille a dégagé un bâtiment plus grand que prévu ainsi qu’un enclos fossoyé qui le jouxte sur son flanc ouest avec un retour éventuel aperçu dans l’angle NE de l’emprise.

2Le site prend place sur une petite hauteur calcaire modelée par les vallées de la Charente et de son affluent local, la Nouère. Le terrain naturel est constitué, sur le replat au nord du site, d’une matrice argileuse épaisse et, sur le versant sud, du socle calcaire affleurant. Le parcellaire est mal conservé. Une étude géomorphologique a mis en évidence les phénomènes de comblement liés à la sédimentation naturelle. Dans la zone calcaire, plusieurs dépressions circulaires ont été sondées. Il s’agit peut-être de cavités naturelles qui ont été remployées pour les besoins du site, notamment comme réservoirs d’eau temporaires.

3Le bâtiment, qui mesure environ 20 m de long pour une largeur de 6 à 8 m, possède trois pièces bâties en pierres calcaires. Les élévations, mal conservées, sont visibles sur une seule assise de hauteur en partie ouest, et jusqu’à cinq en partie est. Plusieurs niveaux de sols ont pu être observés dans la pièce 3 qui mesure 10 m de long. Une tranchée de récupération a révélé un mur de refend qui divisait la pièce. Les sols sont posés à même le socle calcaire. Ils se composent d’un niveau argileux, puis d’un radier de pierres calcaires sur lequel reposent des niveaux de terre battue, plusieurs fois rechargés. L’utilisation du bâtiment comme lieu de vie est attesté pour l’ensemble des trois pièces par la présence de plusieurs foyers, dont un aménagement de type cheminée rudimentaire : une simple plaque calcaire verticale adossée au mur séparant les pièces 2 et 3.

4Outre ces sols et foyers, le bâtiment n’a révélé que peu de vestiges : une fosse dépotoir dans la pièce 3 et deux trous de poteau dans les pièces 2 et 3. À l’extérieur du bâtiment, deux petites fosses dépotoir ont livré du mobilier archéologique et des restes de foyers vidangés. Des prélèvements sédimentaires ont été systématiquement effectués dans l’ensemble des niveaux de la maison ainsi que dans chacune des structures en creux afin de recueillir un maximum de carporestes ou des charbons de bois et éventuellement de renseigner sur les habitudes alimentaires des occupants de la maison.

5Parmi le mobilier recueilli, quelques éléments livrent des indices chronologiques. Une monnaie frappée dans les premières années du xive s. a été découverte sur un des sols. La céramique, surtout présente dans le bâtiment, donne un intervalle d’occupation assez large, de la fin du xiiie jusqu’au xve s. Les ossements animaux présentent des mensurations qui évoquent une faune aux faciès connus jusqu’au milieu du xive s. Ces datations sont confirmées par une première série d’analyses 14C, resserrées autour de la seconde moitié du xiiie et des premières années du xive s.

Linars, la Fouillère.

Linars, la Fouillère.

© Hadès 2013

Haut de page

Table des illustrations

Titre Linars, la Fouillère.
Crédits © Hadès 2013
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9853/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 383k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Calmés, « Linars (Charente). La Fouillère », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 177.

Référence électronique

Christophe Calmés, « Linars (Charente). La Fouillère » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 22 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9853

Haut de page

Auteur

Christophe Calmés

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Calmés

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals