Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Nîmes (Gard). 3, rue Dorée

Responsable d’opération : Marie Rochette
p. 181-182

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1L’analyse du bâti d’un immeuble a consisté en quatorze sondages dans les murs du rez-de-chaussée et du premier étage, trois dans les plafonds du premier étage. Elle a mis en évidence au moins cinq grandes phases entre le milieu du Moyen Âge et la fin de l’époque moderne. Si un phasage a été possible, l’estimation chronologique demeure relative.

2La parcelle étudiée, au sud de la cathédrale et du chapitre, au nord de la trésorerie, dans l’ancien quartier du Prat, est la plus vaste de la rue. Limitée au sud par la rue Dorée, qui correspond au Camp Neuf supérieur durant le Moyen Âge, elle est limitée au nord par un long mur d’axe SO-NE faisant office de limite parcellaire. C’est à l’ouest de cette limite que prend place, sans doute dès le xiiie s., la première construction observée sur la parcelle. Il s’agit d’un bâtiment en L caractérisé par un rez-de-chaussée plus un étage, construit en petits moellons réguliers. Cette construction est agrandie par l’ajout d’un bâtiment au sud, probablement au xive s. Ce bâtiment fait l’objet d’une rénovation marquée par la mise en place d’un plafond mouluré aux xve-xvie s. À l’époque moderne, l’organisation de la parcelle est profondément modifiée. Au xviie s. un corps de bâtiment est édifié à l’est suivant un axe O-E. Il comprend une grande galerie au sud, des espaces communs à l’est (cuisine, écurie) et probablement un passage N-S à l’est. Le siècle suivant est marqué par d’importants travaux au niveau de la façade principale sur rue, dans les appartements comme dans l’entrée de l’hôtel : édification de l’escalier et de sa façade sur cour.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Rochette, « Nîmes (Gard). 3, rue Dorée », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 181-182.

Référence électronique

Marie Rochette, « Nîmes (Gard). 3, rue Dorée » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 28 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9874

Haut de page

Auteur

Marie Rochette

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Rochette

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals