Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
I. – Construction et habitats civils – environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône). Saint-Blaise

Responsable d’opération : Marie Valenciano
p. 190-191

Entrées d’index

Année de l'opération:

2012
Haut de page

Texte intégral

1Une opération de remise au jour et de relevé des vestiges du secteur dit de la « Maison à abside », situé dans la ville basse, a permis de renouveler considérablement les interprétations de cette zone clé pour l’occupation tardo-antique. La « Maison à abside », parfaitement orientée N-S, occupe le tiers est de la ville basse. Elle s’étend sur une surface de plus de 230 m² et possède une architecture atypique. En effet, les volumes de cette cellule d’habitat sont proportionnels, disposés en enfilade et flanqués à l’est d’une abside rappelant l’organisation des villae contemporaines. Marquant fortement le paysage de la ville basse, il était nécessaire d’identifier les différents états de cet édifice (fig.).

2Les premiers indices de l’occupation du secteur durant l’Antiquité tardive sont visibles à l’extérieur du bâtiment. Leurs traces ont été largement gommées par les constructions postérieures. La rareté du mobilier datable permet de situer ce premier état dans le courant du ve s. La seconde phase de l’occupation est marquée par une série de six fosses dépotoir reconnues essentiellement dans la salle sud. Arasées en partie lors du décapage préalable à l’installation de la « Maison à abside », leur comblement trouve son terminus post quem dans la seconde moitié du vie s. La construction de la « Maison à abside », a priori réalisée d’un seul tenant, a été précédée d’un nettoyage et d’un arasement complet des structures antérieures, permettant ainsi d’atteindre les niveaux protohistoriques. L’homogénéité des maçonneries liées au mortier de chaux et les liens stratigraphiques constatés avec les niveaux de sol en béton de tuileau indiquent une construction rapide. L’architecture de l’abside, loin d’être une pièce à part entière, emprunte sa configuration en « fer à cheval » à celle des tours qui scandent le rempart. Il ne serait donc pas imprudent de penser que ce bâtiment exerçait une fonction précise dans l’urbanisme : espace public ou habitat privilégié ? La ressemblance du béton de tuileau avec celui présent dans l’« église A » inciterait à opter pour la première hypothèse. Ce sont en effet les seuls bâtiments pour lesquels ce type de pavement a été attesté. Sans pouvoir en déterminer la date précise, des remaniements internes ont affecté ultérieurement l’organisation originelle de la « Maison à abside » : modification de la cloison, condamnation de l’ouverture du mur de refend et installation d’un foyer dans la salle sud. Cette nouvelle organisation interne marque la redistribution de la circulation au sein du bâtiment, constituant ainsi un indice d’une occupation à caractère domestique.

Saint-Mitre-les-Remparts, Saint-Blaise, phasage des structures de la « Maison à abside ».

Saint-Mitre-les-Remparts, Saint-Blaise, phasage des structures de la « Maison à abside ».

Relevé/DAO : M. Valenciano 2012

Haut de page

Table des illustrations

Titre Saint-Mitre-les-Remparts, Saint-Blaise, phasage des structures de la « Maison à abside ».
Crédits Relevé/DAO : M. Valenciano 2012
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/9913/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Valenciano, « Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône). Saint-Blaise »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 190-191.

Référence électronique

Marie Valenciano, « Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône). Saint-Blaise » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9913

Haut de page

Auteur

Marie Valenciano

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Valenciano

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals