Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Arcueil (Val-de-Marne). Église Saint-Denys, maison paroissiale

Responsable d’opération : Stéphane Ardouin
p. 201

Entrées d’index

Année de l'opération:

2012
Haut de page

Texte intégral

1Une surveillance a été effectuée lors de la réhabilitation de la maison paroissiale d’Arcueil, alors que la rénovation globale de l’église Saint-Denys, la pose d’un drain et la reconstruction des murs des terrasses sur lesquelles ces bâtiments sont implantés étaient en cours. Si l’on excepte quelques remaniements du xvie s., dont la reconstruction du clocher, l’église Saint-Denys est un édifice à plan rectangulaire à trois vaisseaux sans transept, dont les parties les plus anciennes sont le chevet plat et les deux travées occidentales, estimées du xiie s. ou du début du xiiie s. La nef est datée de la deuxième partie du xiiie et du xive s. Une opération de fouille a été rapidement mise en place après la découverte de niveaux d’occupation et de sépultures lors du décapage des terrasses.

2Un tambour de colonne remployé à la période moderne, des murs et des niveaux de sols, observés en coupe sous la maison paroissiale, au SE de l’église, témoignent d’une occupation probablement ecclésiastique permanente à cet emplacement depuis au minimum le xiiie-xive s. L’entrée d’une galerie monumentale souterraine, mesurant 9 m de longueur visible à l’est de l’église, a été intégrée dans un mur de terrasse moderne. La galerie, antérieure au xve s., est comblée par des remblais qui ne laissent émerger à l’intérieur que trente centimètres de vide sous une voûte semi-circulaire appareillée en petits moellons calcaires. Parallèle à l’église, elle semble longer les fondations les plus anciennes du bas-côté sud de l’édifice, et se terminer par une vaste salle rectangulaire, également voûtée.

3Les six sépultures médiévales fouillées en 2012 sont localisées sur la terrasse supérieure, à l’extérieur du bas-côté nord, hors de l’emplacement connu du cimetière, restreint au sud de l’édifice sur les plans du xviie s. Deux sépultures d’adultes, inhumés selon une orientation différente de celle de l’église, ont été coupées au xiiie-xive s. par les contreforts du bas-côté sud. La fouille se poursuit en janvier-février 2013.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Ardouin, « Arcueil (Val-de-Marne). Église Saint-Denys, maison paroissiale »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 201.

Référence électronique

Stéphane Ardouin, « Arcueil (Val-de-Marne). Église Saint-Denys, maison paroissiale » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 02 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9958

Haut de page

Auteur

Stéphane Ardouin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Ardouin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals