Navigation – Plan du site

AccueilNuméros43Chronique des fouilles médiévales...II. - Constructions et habitats e...II 1. – Opérations de terrainChennevières-sur-Marne (Val-de-Ma...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne). Chevet de l’église Saint-Pierre

Responsable d’opération : Stéphane Ardouin
p. 208

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1L’ancienne église prieurale Saint-Pierre de Chennevières-sur-Marne, classée MH en 1920, présente des problèmes d’humidité récurrents au pourtour de son chevet. Cette église, de tradition dite champenoise, est constituée d’une nef sans transept prolongée d’un chœur en hémicycle à trois absides (chevet et absidioles en biais). Un diagnostic a été réalisé en septembre-octobre 2012 pour connaître l’état des fondations avant la pose d’un drain périphérique au chevet.

2L’édifice a été fondé au milieu du xiiie s., sur l’amorce des lœss jaunes situés sous la couverture de limons de plateaux. L’assise des fondations est constituée de pierres déposées dans une tranchée peu profonde, creusée à 50 cm sous le premier niveau de parement et à 60-65 cm sous le niveau de circulation extérieur du xiiie-xive s. Le mortier jaune sableux qui les joint a également été découvert au fond d’une fosse circulaire d’un mètre de diamètre, creusée au xiiie-xive s. dans les lœss au pied des fondations d’un contrefort du chevet. Cette structure est, comme une seconde de dimensions comparables située près de l’absidiole nord, probablement liée à la phase de construction. Une troisième fosse proche du chevet, de même période, était associée à trois assises de pierres posées sur les lœss, angle des fondations d’un probable bâtiment conventuel du prieuré, perpendiculaire à l’église et encore en élévation au début du xxe s. Au début du xixe s. est mis en place le long de la façade sud un pavage de moellons de grès et meulières joints par un mortier de tuileau hydraulique, pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie.

3Sur instruction du SRA, vingt-quatre sépultures qui risquaient d’être détruites lors de l’observation des fondations ou par la pose du drain ont été partiellement ou totalement fouillées. Trois niveaux distincts ont été mis au jour. Le premier est composé de jeunes enfants inhumés en linceuls déposés dans des cercueils de bois orientés selon l’axe des façades, dans un espace alors contraint par un mur parcellaire. Ces inhumations datent de la fin de la période d’utilisation du cimetière, entre le xviie et le début du xixe s. Le second niveau, stratigraphiquement intermédiaire entre les deux autres, a été observé entre le chevet et l’absidiole nord et respecte quasi systématiquement l’orientation E-O de l’église. Il comporte des inhumations d’enfants et d’adolescents, sans traces de cercueil ni de linceuls. Le niveau le plus profond ne comportait que des adultes et adolescents inhumés avec la même orientation que l’édifice. Situé sous le niveau présumé du drain, il n’a été observé que partiellement près des fondations des deux absidioles et sur le bas-côté sud. Plusieurs individus (hommes et femmes) ont été inhumés côte à côte et simultanément près de l’absidiole sud, à la fin du xive ou au xve s. La présence ancienne du bâtiment près du chevet, ne laissant qu’un espace de circulation réduit, pourrait expliquer l’absence des deux derniers niveaux à cet emplacement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Ardouin, « Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne). Chevet de l’église Saint-Pierre »Archéologie médiévale, 43 | 2013, 208.

Référence électronique

Stéphane Ardouin, « Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne). Chevet de l’église Saint-Pierre » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 21 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9979 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.9979

Haut de page

Auteur

Stéphane Ardouin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Ardouin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search