Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2012
II. - Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Cros (Le) (Hérault). Église de la Bergerie de l’Hôpital

Responsable d’opération : Agnès Bergeret
p. 210

Entrées d’index

Année de l'opération :

2012
Haut de page

Texte intégral

1L’étude de l’église de la Bergerie de l’Hôpital a deux objectifs : documenter un site très peu connu et cependant bien préservé et associer cette approche de terrain, sous la forme d’une étude de bâti et de sondages, à une étude d’archives. C’est une chapelle qui constitue, à ce jour, le bâtiment le plus ancien encore conservé en grande partie en élévation, bâtiment autour duquel les structures ultérieures vont évoluer. L’édifice présente un plan à nef unique et chevet quadrangulaire. La nef est couverte d’une charpente sur arcs diaphragmes, le chevet d’une voûte en berceau. Son édification est datée du xiie s., datation fondée sur le chanfrein de la seule ouverture primitive encore en place et sur la mise en œuvre d’une maçonnerie de pierre en petit et grand appareil. La documentation écrite confirme une construction de la chapelle au xiie s. et la création de l’hôpital de la Tregena, sur une initiative privée.

2Si aucun élément datant ne permet de caler chronologiquement les réfections mises en évidence dans la phase suivante, il est tentant d’associer le percement d’une porte dans le mur occidental de la chapelle, jouxtant une ouverture, à l’amélioration de la circulation entre ladite chapelle et un très probable bâtiment situé au NO de celle-ci. Ledit bâtiment (observé en ruine dans les buis voisins) pouvant être associé au lieu d’assistance portée aux malades et à l’accueil des pèlerins et des passants. Il pouvait également abriter la communauté de frères et de sœurs, au service de cet hôpital, jusqu’à la désaffection des lieux à la fin du xve s.

3La réoccupation du site entraîne un changement de fonction de la chapelle, réaménagée en bergerie. Le chevet et la nef sont séparés par un mur et leur volume est divisé en deux par la mise en place d’un plancher. À l’étage, l’espace fait fonction de paillé, au rez-de-chaussée les deux volumes accueillent chacun une bergerie qui dispose dorénavant de mangeoires réutilisant, en partie, les anciennes banquettes. L’agrandissement des troupeaux est associé à l’augmentation de la capacité d’accueil des ovins, une bergerie est adjointe au nord de l’ancien chevet. Successivement, aux xviiie-xixe s. et au xixe s., dans le cadre du maintien des fonctions agro-pastorales, deux hangars sont ajoutés, à l’ouest de ce bâtiment.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Bergeret, « Cros (Le) (Hérault). Église de la Bergerie de l’Hôpital », Archéologie médiévale, 43 | 2013, 210.

Référence électronique

Agnès Bergeret, « Cros (Le) (Hérault). Église de la Bergerie de l’Hôpital » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 43 | 2013, mis en ligne le 15 mai 2018, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/9987

Haut de page

Auteur

Agnès Bergeret

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Agnès Bergeret

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals