Navigation – Plan du site
Dossier

De la signature technique à la signature ethnique

Les productions céramiques locales des iie-ier siècles avant notre ère à I Palazzi
From technical signature to ethnic signature. Local ceramic productions from the 2nd-1st centuries BC to I Palazzi
De la firma técnica a la firma étnica. Las producciones cerámicas locales en I Palazzi durante los siglos II y I antes de nuestra era
Kewin Peche-Quilichini
p. 20-31

Résumés

Cette contribution constitue le compte-rendu de l’étude technologique du corpus des vaisselles locales non tournées de l’habitat d’I Palazzi, dans le nord-est de la Corse. Concerné par plusieurs opérations d’archéologie préventive réalisées ces quinze dernières années, ce site est le mieux documenté sur l’île pour les iie-ier siècles avant notre ère, soit la fin du second âge du Fer. Les chaînes opératoires de fabrication de la poterie constituent ici l’aboutissement de savoir-faire traditionnels hérités de la Préhistoire, malgré leur coexistence avec des mobiliers d’importation italiques. L’analyse se concentre sur deux aspects technologiques spécifiques : l’utilisation d’amiante pour dégraisser les pâtes et le traitement des surfaces au moyen d’un peigne dans un but au moins en partie décoratif. On conclut par une discussion sur le caractère identitaire de ces pratiques en s’appuyant sur l’identification de ces vaisselles originales dans plusieurs sites du littoral nord-ouest de l’Italie.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2020.

Plan

Le site d’I Palazzi et la problématique céramologique
La chaîne opératoire de production
Les choix technologiques : du potier à la poterie
La production, la diffusion, l’imitation : de la poterie au potier

Aperçu du texte

Alors que les recherches sur l’habitat du premier âge du Fer (850-550 avant notre ère) en Corse ont récemment connu d’importants développements, les contextes indigènes du second âge du Fer (550-100 avant notre ère) restent mal connus. Cette lacune est particulièrement évidente pour les deux premières phases de cette époque (le second âge du Fer A, vers 550-400, et le second âge du Fer B, vers 400-250 avant notre ère), trois siècles qui ne sont documentés – de façon partielle – qu’à Alalia (nécropole de Casabianda surtout), sur quelques installations littorales et dans des tombes assez mal caractérisées. Mieux connu depuis peu grâce à l’essor de l’archéologie préventive dans l’île, le second âge du Fer C (250-100 avant notre ère) apparaît comme une époque de transition avec l’Antiquité. Il débute par l’intégration de l’île à l’espace économique romain au lendemain des deux premières Guerres Puniques. L’impact de cette tutelle italique sur la société insulaire se mesure par l’augment...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kewin Peche-Quilichini, « De la signature technique à la signature ethnique », Archéopages, 45 | 2017, 20-31.

Référence électronique

Kewin Peche-Quilichini, « De la signature technique à la signature ethnique », Archéopages [En ligne], 45 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2020, consulté le 16 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeopages/2644 ; DOI : 10.4000/archeopages.2644

Haut de page

Auteur

Kewin Peche-Quilichini

Inrap, UMR 5140, « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes »

Haut de page

Droits d’auteur

© Inrap

Haut de page
  • Logo Inrap – Institut national de recherches archéologiques préventives
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • OpenEdition Journals