Navigation – Plan du site
1. Expertiser

L’approche géomorphologique du site de Lalibela

Laurent Bruxelles
p. 45

Texte intégral

1On peut se demander, a priori, ce que pourrait apporter un géomorphologue dans l’étude d’églises, fussent-elles creusées dans le roc. Mais rapidement, plusieurs faits ont été observés qui ont paru contribuer à la compréhension du site.

2Tout d’abord, la forme des églises est directement conditionnée par la topographie initiale du secteur. Celles du groupe 1 sont alignées avec des toits à double pentes ; elles ont été creusées dans un relief particulièrement propice puisque la crête était orientée est-ouest. La ligne d’interfluve correspond peu ou prou au faîtage des églises. En revanche, dans le groupe 3, Beta Giyorgis a un toit plan, légèrement incliné, conformément à la pente du versant dans lequel il a été entaillé.

3Ensuite, le creusement dans ce site a bénéficié des scories basaltiques qui se prêtent particulièrement bien à la taille. Les parties les plus tendres de la roche ont été exploitées pendant les premières phases d’occupation du site (troglodytique et hypogées). Les phases ultérieures ont recoupé une roche basaltique beaucoup plus résistante à la taille, posant manifestement des problèmes techniques.

4Enfin, nous avons réalisé un important travail d’identification et de topographie des déblais correspondant au creusement de chaque groupe d’églises. Ces tas, qui peuvent dépasser 20 m d’épaisseur, recèlent en leur sein une stratigraphie qui n’existe plus au niveau des bâtiments eux-mêmes, puisqu’ils sont tous excavés. Nous disposons donc là du meilleur moyen de dater le site, mais aussi de caler les principales phases de creusement de chaque groupe d’églises.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Bruxelles, « L’approche géomorphologique du site de Lalibela », Archéopages, Hors-série 2 | 2010, 45.

Référence électronique

Laurent Bruxelles, « L’approche géomorphologique du site de Lalibela », Archéopages [En ligne], Hors-série 2 | octobre 2010, mis en ligne le 01 octobre 2010, consulté le 12 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeopages/762 ; DOI : 10.4000/archeopages.762

Haut de page

Droits d’auteur

© Inrap

Haut de page
  • Logo Inrap – Institut national de recherches archéologiques préventives
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • OpenEdition Journals