Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47-1Inspecter les zones d’altitude : ...

Inspecter les zones d’altitude : programme TAHMM ou le développement d’une procédure multi-source pour la prospection archéologique des terrains d’altitude

Inspecting highland areas: TAHMM program or the development of a multisource procedure for the archaeological survey on the highland areas
Carine Calastrenc, François Baleux, Antoine Laurent, Muriel Llubes, Magali Philippe, Nicolas Poirier et Christine Rendu
p. 149-166

Résumés

Jusqu’à ces trente dernières années, les zones de montagne ont été considérées comme immuables. Leurs modes d’accès et de gestion, leurs dynamiques d’évolution et les pratiques agro-pastorales étaient jusque-là perçus atones. Il a fallu la mise en place d’un dialogue entre les sciences humaines (archéologie, histoire, ethnologie) et naturelles (anthracologie, palynologie) et l’insertion de nouveaux outils (DGPS – Digital Global Positionning System – et SIG – Système d’Information Géographique) pour que ces territoires soient considérés différemment. Aujourd'hui, les montagnes font l'objet de questionnements interdisciplinaires qui révèlent des histoires longues et complexes.
Préalable indispensable à toute recherche archéologique, la prospection en haute montagne présente des spécificités et des enjeux qui lui sont propres : limitation d’accès, forte variabilité de perception des infrastructures.
Se pose alors la question de savoir comment, pratiquement, systématiser les acquisitions, pour arriver à traiter de plus vastes territoires et enrichir l'information pour parvenir à détecter tous les aménagements qui échappent actuellement aux yeux des archéologues.
Les avancées technologiques, la diversification et la miniaturisation des capteurs, la démocratisation des drones et les progrès en matière d'ergonomie informatique permettent aujourd’hui de réfléchir à la mise en place d'une nouvelle procédure d'acquisition, de traitement et de fusion des données. C'est ce que fait le programme de recherche TAHMM (Télédétection Archéologique en Haute et Moyenne Montagne) depuis 2018 autour de quatre zones ateliers situées en Occitanie et Nouvelle Aquitaine. Par le développement d'une approche multi-source à haute résolution spatiale, spectrale, radiométrique et temporelle, il vise à optimiser la détection des vestiges archéologiques en milieux d’altitude durant la phase de prospection.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

1. La montagne, les enjeux de la prospection
1.1. Des terrains archéologiques spécifiques
1.2. Les verrous méthodologiques
2. Développer une approche multi-source
3. Image satellite
4. Imagerie par drone
4.1. Photogrammétrie
4.2. Thermographie par drone
4.3. LiDAR par drone
5. Géophysique
6. Analyse chimique des sols
Conclusions

Aperçu du texte

Longtemps pensés comme immuables, les sociétés, les environnements et les systèmes d’exploitation des secteurs de haute montagne ont été soustraits au regard archéologique. Il aura fallu trois décennies d’interactions et de dialogue entre les sciences humaines et les sciences de la nature, et une somme d’avancées méthodologiques et techniques, pour que ces espaces soient envisagés autrement (Rendu, 2003). Soumis aujourd’hui à des questionnements interdisciplinaires (Le Couédic et al., 2016 ; Rendu, 2021) et à une forte volonté de comparatisme des trajectoires des territoires, ils révèlent, peu à peu, non pas une mais des histoires, longues et complexes. En plaçant ces histoires au centre de leurs problématiques, les programmes de recherches qui associent les disciplines sociales et environnementales (approches naturalistes et paléo-environnementales, archéologie, ethnologie, anthropologie, histoire et géographie) tentent de saisir les dynamiques d’évolution et les logiques de transf...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carine Calastrenc, François Baleux, Antoine Laurent, Muriel Llubes, Magali Philippe, Nicolas Poirier et Christine Rendu, « Inspecter les zones d’altitude : programme TAHMM ou le développement d’une procédure multi-source pour la prospection archéologique des terrains d’altitude »ArcheoSciences, 47-1 | 2023, 149-166.

Référence électronique

Carine Calastrenc, François Baleux, Antoine Laurent, Muriel Llubes, Magali Philippe, Nicolas Poirier et Christine Rendu, « Inspecter les zones d’altitude : programme TAHMM ou le développement d’une procédure multi-source pour la prospection archéologique des terrains d’altitude »ArcheoSciences [En ligne], 47-1 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 16 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/12009 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeosciences.12009

Haut de page

Auteurs

Carine Calastrenc

Laboratoires TRACES (UMR 5608) / FRAMESPA (UMR 5136)

Articles du même auteur

François Baleux

Laboratoire TRACES (UMR 5608)

Articles du même auteur

Antoine Laurent

Laboratoire TRACES (UMR 5608)

Muriel Llubes

Laboratoire GET (UMR 5563)

Magali Philippe

Laboratoire GEODE (UMR 5602)

Nicolas Poirier

Laboratoire TRACES (UMR 5608)

Articles du même auteur

Christine Rendu

Laboratoire FRAMESPA (UMR 5136)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search