Navigation – Plan du site

Des ateliers de bronziers romains à Berytus (iie-iiie s. apr. J.-C.) : les vestiges du site SFI654 (Beyrouth, Liban)

Roman bronze workshops at Berytus (2nd-3rd century AD): the remains from the SFI654 site (Beirut, Lebanon)
Ziad El Morr, Nicolas Thomas, Michel Pernot, Nadia Cantin, Hadi Choueiry et Darine Zgheib
p. 35-52

Résumés

Les vestiges d’ateliers de bronzier découverts sur le site SFI654 à Beyrouth offrent une occasion rare d’étudier la fonderie de grands bronzes durant la période romaine. Il s’agit de trois fosses de coulée datées du iie-iiie s. apr. J.-C. et installées dans l’une des cours d’un complexe architectural à fonction cultuelle et rattaché à un bain. L’examen rigoureux de la totalité des restes en terre cuite et en alliage à base de cuivre ainsi que l’analyse élémentaire et structurale d’échantillons représentatifs ont permis d’approcher les moyens techniques de production et de caractériser les matériaux utilisés, tant métalliques que céramiques. La nature de la production comprend vraisemblablement des récipients de grandes dimensions et des cadres de portes monumentales destinés au complexe architectural. Les données ont permis de dévoiler quelques aspects jusqu’à présent peu connus concernant des parties importantes du processus de fabrication. Elles ont révélé la présence de grands creusets, en forme de bassin, fixes pour fondre du bronze au plomb. Finalement, cette étude permet d’entamer une comparaison entre des sites d’atelier de grands bronzes au Proche Orient et en Europe occidentale et d’étudier les similitudes et les différences de savoir-faire des bronziers à travers l’Empire romain.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Présentation des vestiges des activités métallurgiques
Les moules circulaires
Les moules rectangulaires
3. Les déchets liés à l’activité métallurgique
4. Échantillonnage et méthodologie d’étude des matériaux
5. Résultats
Les alliages cuivreux
Les terres cuites
6. Discussion
7. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Des fouilles préventives menées sur trois sites adjacents (JEM002, JEM003 et SFI654), situés à l’est du centre-ville de Beyrouth, ont révélé un nombre important de vestiges en relation avec la production de grands bronzes (figure 1a). Les aires de travail découvertes ont fonctionné quelque part entre la deuxième moitié du iie siècle apr. J.-C. et la première moitié du iiie siècle apr. J.-C. durant la phase de construction d’un complexe architectural. Celui-ci, probablement à vocation cultuelle, est rattaché du côté sud à un bain et s’étend au moins sur une surface de 10 000 m2. Les activités métallurgiques se sont déroulées durant la phase de construction du complexe. L’ampleur de ces activités diffère d’une parcelle à l’autre, cependant elles présentent toutes des caractéristiques communes qui se manifestent par la présence d’une ou de plusieurs fosses de coulée pr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ziad El Morr, Nicolas Thomas, Michel Pernot, Nadia Cantin, Hadi Choueiry et Darine Zgheib, « Des ateliers de bronziers romains à Berytus (iie-iiie s. apr. J.-C.) : les vestiges du site SFI654 (Beyrouth, Liban) », ArcheoSciences, 41-2 | 2017, 35-52.

Référence électronique

Ziad El Morr, Nicolas Thomas, Michel Pernot, Nadia Cantin, Hadi Choueiry et Darine Zgheib, « Des ateliers de bronziers romains à Berytus (iie-iiie s. apr. J.-C.) : les vestiges du site SFI654 (Beyrouth, Liban) », ArcheoSciences [En ligne], 41-2 | 2017, mis en ligne le 08 décembre 2019, consulté le 22 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/4967 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4967

Haut de page

Auteurs

Ziad El Morr

Lebanese Atomic Energy Commission, National Council for Scientific Research, LAEC Bldg., Airport Road, P.O. Box 11 – 8281, Beyrouth, Liban. Email: zelmorr@cnrs.edu.lb

Nicolas Thomas

Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) ; Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, UMR 8589, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – CNRS, 8 av. Sully, F-89300 Joigny, France. Email : nicolas.thomas@inrap.fr

Articles du même auteur

Michel Pernot

Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux (IRAMAT)-Centre de Recherche en Physique Appliquée à l’Archéologie (CRPAA), UMR5060, CNRS-Université Bordeaux Montaigne, 33607 – Pessac, France. Email : Michel.pernot@u-bordeaux-montaigne.fr

Nadia Cantin

Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux (IRAMAT)-Centre de Recherche en Physique Appliquée à l’Archéologie (CRPAA), UMR5060, CNRS-Université Bordeaux Montaigne, 33607 – Pessac, France. Email : ncantin@u-bordeaux-montaigne.fr

Hadi Choueiry

Université Libanaise, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Dekwaneh – Tal el Zaatar, Liban. Email : hadi.choueiry@gmail.com

Darine Zgheib

archéologue indépendant, Beyrouth, Liban. Email: zgheib_darine@hotmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page