Navigation – Plan du site

Au-delà du radiocarbone : analyse de taxons et contexte combinés pour la détection de problèmes taphonomiques. Un exemple dans les Grottes de Santa Maira (Alicante, Espagne)

Beyond radiocarbon: analyses of taxa and contexts combined for detection of taphonomic problems. An example in Santa Maira caves (Alicante, Spain)
Yolanda Carrión Marco, Carlos Verdasco Cebrián, Juan V. Morales-Pérez et J. Emili Aura Tortosa
p. 35-43

Résumés

Les datations par le radiocarbone permettent de dater une séquence, un niveau ou du matériel isolé, mais leur résultat numérique doit être confronté aux données archéostratigraphiques, bioarchéologiques et à la culture matérielle du contexte daté. Dans ce travail, nous allons présenter l’étude d’une intrusion de restes bioarchéologiques du Mésolithique dans un niveau solutréen sur le site des grottes de Santa Maira. Nous avons effectué l’analyse taphonomique en comparant la distribution spatiale et l’âge radiocarbone des restes anthracologiques et anthropologiques, identifiés au préalable au niveau taxonomique. Ce protocole a permis de délimiter aussi bien la zone affectée par l’intrusion que sa nature et son origine possible. Dans ce cas, l’identification du matériel daté a été primordiale pour son interprétation ultérieure, car l’identification des marqueurs typiques du Solutréen (Pinus tp. nigra), et l’association de certaines espèces (Quercus et Homo), ont été déterminantes pour en détecter le caractère intrusif dans le contexte du Solutréen.

Haut de page

Notes de la rédaction

rec. sep. 2017 ; acc. feb. 2018

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction. Présentation du site et de la problématique
Un ensemble intrusif au Corral del Gordo ? Objectifs de l’étude
2. Méthode d’analyse
3. Résultats : Identification botanique et datation, un protocole d’analyse pour la détection des problèmes taphonomiques
4. Discussion
5. Conclusions

Aperçu du texte

1. Introduction. Présentation du site et de la problématique

Les grottes de Santa Maira (Castell de Castells, Alicante, Espagne) forment un complexe karstique situé dans le système prébétique, à une altitude de 600 mètres et à une distance de 30 km de la ligne de côte (figure 1). Les interventions sur le site ont été entamées au début des années 1990 (Aura et al., 2000) ; depuis, deux secteurs ont été excavés, chacun correspondant à une cavité : la bouche ouest (= SM-W) et la bouche est, connue sous le nom de « Corral del Gordo » (figures 1 et 2).

Figure 1 : Carte de localisation des grottes de Santa Maira et plan des cavités fouillées. / Figure 1: Location map of Santa Maria caves and plan of the excavated cavities.

Figure 1 : Carte de localisation des grottes de         Santa Maira et plan des cavités fouillées. / Figure         1: Location map of Santa Maria caves and plan of the excavated         cavities.

Figure 2 : Séquence lithostratigraphique des secteurs fouillés à Santa Maira, d’après Aura Tortosa, 2014, modifié. / Figure 2: Lithostratig...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yolanda Carrión Marco, Carlos Verdasco Cebrián, Juan V. Morales-Pérez et J. Emili Aura Tortosa, « Au-delà du radiocarbone : analyse de taxons et contexte combinés pour la détection de problèmes taphonomiques. Un exemple dans les Grottes de Santa Maira (Alicante, Espagne) », ArcheoSciences, 42-1 | 2018, 35-43.

Référence électronique

Yolanda Carrión Marco, Carlos Verdasco Cebrián, Juan V. Morales-Pérez et J. Emili Aura Tortosa, « Au-delà du radiocarbone : analyse de taxons et contexte combinés pour la détection de problèmes taphonomiques. Un exemple dans les Grottes de Santa Maira (Alicante, Espagne) », ArcheoSciences [En ligne], 42-1 | 2018, mis en ligne le 27 juin 2020, consulté le 11 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/5179 ; DOI : 10.4000/archeosciences.5179

Haut de page

Auteurs

Yolanda Carrión Marco

PREMEDOC-GIUV2015-213. Depto. Prehistoria, Arqueología e Historia Antigua, Universitat de València, Blasco Ibáñez, 28, 46 010 Valencia (Espagne) (mailto:Yolanda.carrion@uv.es)

Carlos Verdasco Cebrián

Estudios de Afección Patrimonial S.L. C/ Begoña, nº 3 bloque A pta 1, piso 1, La Eliana 46183 Valencia (Espagne). (mailto:carlosverdasco@estudiospatrimoniales.es)

Juan V. Morales-Pérez

PREMEDOC-GIUV2015-213. Depto. Prehistoria, Arqueología e Historia Antigua, Universitat de València, Blasco Ibáñez, 28, 46 010 Valencia (Espagne). (mailto:juanvimorales@gmail.com)

J. Emili Aura Tortosa

PREMEDOC-GIUV2015-213. Depto. Prehistoria, Arqueología e Historia Antigua, Universitat de València, Blasco Ibáñez, 28, 46 010 Valencia (Espagne). (mailto:J.Emili.Aura@uv.es)

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page