Navigation – Plan du site
Varia / 40 ans de colloques du GMPCA

Nouvelles recettes et vieilles marmites. Quelques regards sur les analyses des matériaux minéraux utilisés par l’homme dans le passé

New recipes and old pots. Some glances on the analyses of mineral material used by Man in the Past
Vincent Serneels
p. 109-112

Résumés

Les matériaux minéraux résistent bien à l’enfouissement et forment donc une large part de l’enregistrement archéologique. La caractérisation de ces matériaux à l’aide des méthodes des sciences naturelles contribue significativement à la compréhension des sociétés anciennes à travers l’identification des techniques et des échanges.

Au cours des 40 dernières années, la gamme des matériaux étudiés et les problématiques de base n’ont pratiquement pas changé. Par contre, les moyens d’analyse ont été perfectionnés de manière cruciale permettant une augmentation extraordinaire de la qualité et la quantité des données. Dans bien des domaines, l’avancée des connaissances a donc été spectaculaire permettant de renouveler complètement notre compréhension de l’histoire des techniques et de l’économie.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1. Les matériaux minéraux
2. Le développement des moyens d’analyse
2. Réflexions sur les évolutions dans la recherche sur les matériaux minéraux utilisés par l’homme au cours des 40 dernières années (1977-2017)

Aperçu du texte

1. Les matériaux minéraux

Les matériaux minéraux au sens large, occupent une place de choix parmi les vestiges matériels de l’activité humaine. Aux origines, certaines roches naturelles, comme les silex, permettent à l’homme de façonner des armes et des outils indispensables. Avec la maîtrise de la cuisson de la céramique, il devient possible de produire des récipients efficaces. Les métaux vont progressivement révolutionner les techniques et les sociétés. Pour la construction des bâtiments, pierres et mortiers sont des ressources primordiales. D’autres matériaux s’ajoutent à la liste, comme les verres, de nombreux pigments, les pierres précieuses, le sel, les aluns, etc. Dans certains cas, ce sont des matériaux naturels non transformés, mais le plus souvent, ce sont des matériaux artificiels fabriqués par l’homme.

À la base de toutes les recherches dans le domaine, on retrouve une démarche de caractérisation des matériaux étudiés qui s’appuie généralement sur la description des propr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Serneels, « Nouvelles recettes et vieilles marmites. Quelques regards sur les analyses des matériaux minéraux utilisés par l’homme dans le passé », ArcheoSciences, 42-1 | 2018, 109-112.

Référence électronique

Vincent Serneels, « Nouvelles recettes et vieilles marmites. Quelques regards sur les analyses des matériaux minéraux utilisés par l’homme dans le passé », ArcheoSciences [En ligne], 42-1 | 2018, mis en ligne le 27 juin 2020, consulté le 22 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/5479 ; DOI : 10.4000/archeosciences.5479

Haut de page

Auteur

Vincent Serneels

Professeur de pétrologie appliquée, Département de Géosciences, Université de Fribourg, Chemin du Musée 6, 1700 Fribourg, Suisse. mailto:vincent.serneels@unifr.ch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page