Navigation – Plan du site

La construction en mélèze dans les Alpes du Sud depuis le xe siècle : une nouvelle lecture dendrochronologique de l’occupation humaine en montagne et des ressources forestières, données et méthodologies inédites

Larch building in the Southern French Alps since the 10th century : a new dendrochronological reading of long-term human occupation in the mountain
Lisa Shindo, Vincent Labbas, Jean-Louis Édouard et Frédéric Guibal
p. 63-75

Résumés

Dans les Alpes françaises du sud (Haute et Moyenne Durance et massif du Mercantour), le petit patrimoine bâti, également appelé vernaculaire, est étudié depuis une vingtaine d’années par les dendrochronologues d’Aix-en-Provence. 110 structures bâties en élévation (fermes et granges principalement), situées entre 790 et 2 090 m d’altitude, ont livré 1 331 pièces de mélèze, dont les carottes et sections ont été datées par dendrochronologie. Sept grandes phases de construction ont été identifiées, de la fin xiie-début xiiie siècle à la première moitié du xxe siècle. Mais des mélèzes (essence la plus fréquemment rencontrée) ont été abattus à presque toutes les époques ce qui témoigne d’une activité à la fois d’entretien, de réparation, et de transformation permanente de ces structures bâties. Le diamètre moyen des pièces de bois utilisées et l’âge moyen des arbres au moment de leur abattage caractérisent la ressource mobilisée au moment de son exploitation par les populations humaines.

Haut de page

Notes de la rédaction

rec. jan. 2018 ; acc. Sep. 2018.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Matériel et méthode
Zone d’étude, sites et échantillonnage
Le mélèze, essence principalement utilisée
Analyse dendrochronologique
Calibre des arbres utilisés
Âges des arbres utilisés
3. Résultats
Haute et Moyenne Durance
Phases de construction
Diamètre et âges des bois mis en œuvre
Massif du Mercantour
Phases de construction
Diamètres et âges des bois mis en œuvre
4. Discussion
Comparaison des phases de construction en Durance et dans le massif du Mercantour
Comparaison des diamètres et des âges des bois mis en œuvre, en Durance et dans le Mercantour
Diamètre moyen des bois
Âge des arbres
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

À l’image du milieu naturel impacté par les changements globaux (changements d’usages des terres et changements climatiques), le petit patrimoine bâti, également appelé vernaculaire, est aussi soumis à des changements profonds : aujourd’hui, dans le contexte de modification des modes de fonctionnement des sociétés montagnardes et d’aménagement du territoire dans les Alpes du sud, il tend à disparaître par abandon ou à être transformé par des rénovations. Bien qu’il ait fait l’objet d’études patrimoniales (Mallé, 1999 pour les Hautes-Alpes ; Raybaud et Pérréard, 1982 pour les Alpes-Maritimes) force est de constater qu’il est encore mal connu, notamment en ce qui concerne son ancrage chronologique et ses rapports à la ressource forestière. La dendrochronologie est la discipline la mieux adaptée pour apporter des éléments de réponses à ces deux points et des études den...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lisa Shindo, Vincent Labbas, Jean-Louis Édouard et Frédéric Guibal, « La construction en mélèze dans les Alpes du Sud depuis le xe siècle : une nouvelle lecture dendrochronologique de l’occupation humaine en montagne et des ressources forestières, données et méthodologies inédites », ArcheoSciences, 42-2 | 2018, 63-75.

Référence électronique

Lisa Shindo, Vincent Labbas, Jean-Louis Édouard et Frédéric Guibal, « La construction en mélèze dans les Alpes du Sud depuis le xe siècle : une nouvelle lecture dendrochronologique de l’occupation humaine en montagne et des ressources forestières, données et méthodologies inédites », ArcheoSciences [En ligne], 42-2 | 2018, mis en ligne le 13 février 2020, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/5877 ; DOI : 10.4000/archeosciences.5877

Haut de page

Auteurs

Lisa Shindo

Aix Marseille Univ, CNRS, CCJ, Aix-en-Provence, France et Aix Marseille Univ, CNRS, Univ Avignon, IRD, IMBE, Aix-en-Provence, France shindo@mmsh.univ-aix.fr (auteur de correspondance)

Vincent Labbas

Vincent Labbas, Aix Marseille Université, CNRS, LA3M UMR 7298, 13094, Aix-en Provence, France labvince@gmail.com

Jean-Louis Édouard

Aix Marseille Univ, CNRS, CCJ, Aix-en-Provence, France (chercheur retraité) edouard@mmsh.univ-aix.fr

Articles du même auteur

Frédéric Guibal

Aix Marseille Univ, CNRS, Univ Avignon, IRD, IMBE, Aix-en-Provence, France frederic.guibal@imbe.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page