Navigation – Plan du site

Charcoal analysis at Limon-Raspail (Vaucluse, Southeastern France): new data concerning the vegetation and its management in Provence at the end of the Neolithic (2880-2580 cal. B.C.)

Analyse anthracologique du Limon-Raspail (Vaucluse, Sud-Est de la France) : nouvelles données sur la végétation et sa gestion en Provence à la fin du Néolithique (2880-2580 cal. BC)
Janet Battentier, Jessie Cauliez, Isabelle Théry-Parisot et Claire Delhon
p. 53-68

Résumés

L’analyse anthracologique du site de plein-air du Limon-Raspail (Sud-Est de la France, 2880-2580 cal. B.C.) documente le paysage végétal de l’arrière-pays méditerranéen, entre la basse vallée du Rhône et les piémonts alpins et sa gestion par un groupe du Néolithique final, au cours d’une période de pression agro-pastorale et de compétition territoriale croissantes. Cette zone à la marge des influences méditerranéennes reste jusqu’à présent peu documentée, alors que l’on sait que la chênaie caducifoliée primaire de l’avant-pays est progressivement remplacée par des formations arbustives sempervirentes. Les charbons analysés proviennent du remplissage stratifié des fosses, isolées ou groupées, qui ont servi de foyers ou de dépotoirs. Le spectre anthracologique suggère l’importance de la chênaie caducifoliée et l’exploitation de formations végétales variées, supra-méditerranéennes, montagnardes, de garrigues et de milieux plus humides. Dans les niveaux supérieurs, une diversification significative des taxons, surtout ceux des formations arbustives, pourrait refléter une légère ouverture du paysage ou un changement d’aire d’approvisionnement en bois. Les possibles causes de ces changements, d’ordre biogéographique et socio-économique, sont détaillées à la lumière des données anthracologiques disponibles pour la région.

Haut de page

Notes de la rédaction

rec. mar. 2018 ; acc. May 2019.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Archaeological setting of the site
3. Current environmental setting of the site
4. Material and methods
5. Results
Identified taxa and related vegetation
Diversity of the samples
6. Discussion
Paleoenvironment
Land management
Tracking vegetation changes
7. Conclusions

Aperçu du texte

1. Introduction

Limon-Raspail (Bédoin, Vaucluse, Southeastern France) is an open-air site, located at nearly 350 m a.s.l. in the Mediterranean hinterland (Fig. 1), at the foot of the Mont Ventoux (1912 m a.s.l.), between the lower Rhone alluvial plain and the alpine foothills. It was occupied during the Late Neolithic, between 2880 and 2580 cal. B.C. This region was exploited for agro-pastoral purposes since the Early Neolithic (Cardial culture: 5450-4900 cal. B.C.), and during the Middle and Late Neolithic it was intensively visited as a source of Bedoulian flint. The strategic position of this region, at the crossroads between northern and southern Europe and the Alpine area, also explains its attractiveness in a context of development of the exchange networks during the Middle Neolithic (e.g. Beeching, 2003; Léa, 2005; Binder et al., 2012) and then of their diversification, during the Late Neolithic (Lemercier et al., 2004; Thirault, 2004; Cauliez, 2011).

Figure 1: Geographical sit...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Janet Battentier, Jessie Cauliez, Isabelle Théry-Parisot et Claire Delhon, « Charcoal analysis at Limon-Raspail (Vaucluse, Southeastern France): new data concerning the vegetation and its management in Provence at the end of the Neolithic (2880-2580 cal. B.C.) », ArcheoSciences, 43-1 | 2019, 53-68.

Référence électronique

Janet Battentier, Jessie Cauliez, Isabelle Théry-Parisot et Claire Delhon, « Charcoal analysis at Limon-Raspail (Vaucluse, Southeastern France): new data concerning the vegetation and its management in Provence at the end of the Neolithic (2880-2580 cal. B.C.) », ArcheoSciences [En ligne], 43-1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 07 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/6192 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeosciences.6192

Haut de page

Auteurs

Janet Battentier

Université Côte d’Azur, CNRS, CEPAM, Campus Saint-Jean-d’Angély 3, 24 avenue des Diables-Bleus, FR-06357 NICE cedex 4, France. janet.battentier@cepam.cnrs.fr

Jessie Cauliez

Université Toulouse II, CNRS, TRACES, Maison de la Recherche, 5 allées Antonio-Machado, FR-31058 TOULOUSE cedex 9, France. jessie.cauliez@univ-tlse2.fr

Isabelle Théry-Parisot

Université Côte d’Azur, CNRS, CEPAM, Campus Saint-Jean-d’Angély 3, 24 avenue des Diables-Bleus, 06357 NICE cedex 4, France. isabelle.thery@cepam.cnrs.fr

Claire Delhon

Université Côte d’Azur, CNRS, CEPAM, Campus Saint-Jean-d’Angély 3, 24 avenue des Diables-Bleus, 06357 NICE cedex 4, France. claire.delhon@cepam.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page