Navigation – Plan du site

The use of dilatometry in determining the manner of selecting ossuary vases: the case of Lugdunum during the Early Roman Empire

Le recours à la dilatométrie pour déterminer le mode de sélection des vases ossuaires : le cas de Lyon durant le Haut-Empire romain
Valérie Thirion-Merle, Cécile Batigne Vallet, Christine Bonnet et Alain Bernet
p. 97-106

Résumés

Une récente synthèse sur les vases ossuaires de Lugdunum a permis de montrer que typologiquement les vases utilisés pour recueillir les restes d’os brûlés étaient les mêmes que ceux utilisés dans les cuisines de la ville (Bonnet et al., 2016). Les formes sont en effet les mêmes. Mais certains vases ossuaires de deux ensembles funéraires de la période augusto-tibérienne montraient des traces inconnues en contexte domestique, telles que des fentes, des surfaces desquamées, des couleurs inhabituelles ou d'autres défauts de fabrication évoquant une température de cuisson insuffisante. Les auteurs en ont déduit une utilisation opportuniste de vases impropres à une utilisation culinaire. Pour vérifier que ces vases étaient insuffisamment cuits, des mesures de températures de cuisson par dilatométrie ont été réalisées sur une trentaine d'objets. De façon à en préciser la provenance, leur composition élémentaire a été déterminée par spectrométrie de fluorescence X. Cet article présente les résultats des mesures et propose certaines interprétations possibles pour le passage du contexte domestique au contexte funéraire de ces vases.

Haut de page

Notes de la rédaction

rec feb. 2018; acc. june 2019.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Sample
3. Experimental observations
4. Results
5. Discussion
6. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

This study concerns a particular type of ceramic ware of the Early Roman Empire that we shall qualify as “ossuary vases”. Ossuary vases are recipients intended to receive a variable quantity of burnt bone of a cremated deceased collected on a funeral pyre. These bones may have been washed before being placed in the vases. The recipient, most often ceramic, is then deposited in a permanent structure located in the same place as the pyre itself or in a pit specially dug for that purpose (Blaizot dir. 2009).

According to recent studies, in Lugdunum during the Augusto-Tiberian Period, the ossuary ceramic ware consists of exactly the same recipients as those found in domestic contexts and used in the kitchen as cooking pots intended to go on the fire. Most often, they are cooking pots of egg- or globular shape with a wide but narrowed opening and covered with an adapted lid (Fig.1).

Figure 1: Selected ossuary vases from the two Augusto-Tiberian funerary ensembles (Bonnet et ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valérie Thirion-Merle, Cécile Batigne Vallet, Christine Bonnet et Alain Bernet, « The use of dilatometry in determining the manner of selecting ossuary vases: the case of Lugdunum during the Early Roman Empire », ArcheoSciences, 43-1 | 2019, 97-106.

Référence électronique

Valérie Thirion-Merle, Cécile Batigne Vallet, Christine Bonnet et Alain Bernet, « The use of dilatometry in determining the manner of selecting ossuary vases: the case of Lugdunum during the Early Roman Empire », ArcheoSciences [En ligne], 43-1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 28 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/6364 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeosciences.6364

Haut de page

Auteurs

Valérie Thirion-Merle

Univ Lyon, CNRS, Archéologie et Archéométrie ARAR, UMR 5138, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 7 rue Raulin, 69007 Lyon, France (valerie.merle@mom.fr)

Cécile Batigne Vallet

Univ Lyon, CNRS, Archéologie et Archéométrie ARAR, UMR 5138, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 7 rue Raulin, 69007 Lyon, France mailto:cecile.batigne@mom.fr

Christine Bonnet

INRAP, Archéologie et Archéométrie ARAR, UMR 5138, 12 rue Maggiorini, 69500 Bron christine.bonnet@inrap.fr

Alain Bernet

Univ Lyon, CNRS, Archéologie et Archéométrie ARAR, UMR 5138, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 7 rue Raulin, 69007 Lyon, France alain.bernet@mom.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page