Navigation – Plan du site

AccueilNuméros44-1Provenancing turquoise: a difficu...

Provenancing turquoise: a difficult task

De la difficulté d’établir la provenance des turquoises
Alain Queffelec
p. 19-32

Résumés

La turquoise est un minéral phosphaté bleu-vert, utilisé pour l’art lapidaire depuis des millénaires, dans de nombreuses sociétés du passé. C’est une des premières gemmes utilisées, faisant partie de réseaux d’échange à longue distance sur tous les continents où elle est disponible. Cependant, les études de provenance de ce matériau sont curieusement absentes de la littérature gemmologique, et rares dans la littérature archéologique. Cet article résume ainsi la minéralogie, la géologie, la distribution géographique et archéologique de cette gemme, et présente les différentes approches minéralogiques, géochimiques et spectroscopiques utilisées pour en établir la provenance. L’utilisation de techniques de pointe est nécessaire pour identifier la provenance de ce matériau et comprendre les réseaux commerciaux des temps anciens. Nous montrons également que malgré l’application de ce type de méthodes, beaucoup de travail reste encore à faire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Mineralogy
2. Gitology
3. Distribution of turquoise
Geographical distribution
Archaeological distribution
4. Provenance identification
Colour
Mineralogy and petrography
Geochemistry
Major, trace and rare earth elements (REE)
Isotopes
Optical spectroscopies
Diffuse reflectance spectroradiometry
Vibrational spectroscopies
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Turquoise, a hydrated phosphate of aluminum and copper with the ideal chemical formula CuAl6(PO4)4(OH)8·4H2O, has been used as a gemstone for thousands of years and is still used today to create modern or traditional jewelry. It is indeed a very ancient material used for the production of jewelry, which has been used extensively in ancient times in Egypt, Persia, China, Mesoamerica, North America, South America and Europe (Beale, 1973; De’an, 2002; Domínguez-Bella & Herrero, 2012; Lowry & Lowry, 2010; Mathien, 2001; Pogue, 1915; Qin et al., 2015; Ruppert, 1983; Ruppert, 1982). Today, it is also a fine stone still in use in artistic productions that maintain traditional styles (mainly from North America) or in contemporary creations.

There is a wealth of literature on the identification of the various simulants and treatments applied to this gem. Many simulants exist today but also in historical periods (Elwell, 1979; Lowry & Lowry, 2010). These include odontolith (Reiche ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Queffelec, « Provenancing turquoise: a difficult task »ArcheoSciences, 44-1 | 2020, 19-32.

Référence électronique

Alain Queffelec, « Provenancing turquoise: a difficult task »ArcheoSciences [En ligne], 44-1 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 07 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/7186 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeosciences.7186

Haut de page

Auteur

Alain Queffelec

UMR5199 PACEA, CNRS, Univ. Bordeaux, Ministère de la Culture, F-33615 Pessac, France

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search