Navigation – Plan du site

AccueilNuméros44-1Hommage à Loïc Langouët (1941-2018)

Hommage à Loïc Langouët (1941-2018)

Hommage to Loïc Langouët (1941-2018)
Yoann Chantreau, Alain Tabbagh et Jean-Laurent Monnier
p. 97-100

Résumés

Loïc Langouët (1941-2018) était un spécialiste des méthodes de datation mais surtout un chercheur foisonnant ayant accompagné tout au long de sa vie l’émergence et le développement des méthodes pluridisciplinaires contribuant à l’archéologie. De ses recherches méthodologiques en archéométrie à son apport pour l’archéologie bretonne, en passant par sa carrière universitaire, cet article rend hommage à cet homme d’exception qui fut l’un des fondateurs du GMPCA et membre du bureau de l’association pendant 25 ans.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Loïc Langouët et le GMPCA
L’étudiant Loïc Langouët et sa carrière universitaire
Son implication dans l’archéologie locale et nationale
Son parcours scientifique au regard de quelques publications marquantes

Aperçu du texte

Loïc Langouët fouillant sur l’île d’Hoëdic en 2004

Loïc Langouët fouillant sur l’île d’Hoëdic en 2004

Loïc Langouët et le GMPCA

Acteur dans un éventail d’activités très variées, Loïc Langouët, spécialiste des méthodes de datation, a été reconnu au niveau international comme un membre éminent de la communauté regroupée sous le vocable d’Archaeometry.

Ce vocable adopté en 1958 comme titre du Bulletin of the Research Laboratory for Archaeology and the History of Art d’Oxford a permis à des scientifiques, physiciens et chimistes à l’origine, d’affirmer leur existence et leur engagement à long terme dans l’étude des témoins matériels de l’activité passée des hommes à partir de méthodes et d’outils des sciences de la nature et de la matière. Ce regroupement s’est concrétisé par des rencontres régulières, annuelles à partir de 1961, qui ont d’abord porté sur les méthodes de prospection. À partir de 1969, leur objet a couvert les méthodes de datation et d’analyse. Localisées au début à Oxford sur deux jours (un ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yoann Chantreau, Alain Tabbagh et Jean-Laurent Monnier, « Hommage à Loïc Langouët (1941-2018) »ArcheoSciences, 44-1 | 2020, 97-100.

Référence électronique

Yoann Chantreau, Alain Tabbagh et Jean-Laurent Monnier, « Hommage à Loïc Langouët (1941-2018) »ArcheoSciences [En ligne], 44-1 | 2020, mis en ligne le 16 décembre 2020, consulté le 08 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/7486 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeosciences.7486

Haut de page

Auteurs

Yoann Chantreau

SRA/DRAC Bretagne UMR 6566 CReAAH, Campus Universitaire de Beaulieu, Avenue Charles Foulon, 35700 Rennes (yoann.chantreau@culture.gouv.fr)

Alain Tabbagh

Sorbonne Université, UMR 7619, Métis, 4 place Jussieu 75 252 PARIS cedex 05 (alain.tabbagh@sorbonne-universite.fr)

Articles du même auteur

Jean-Laurent Monnier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search